Cluzel vise 6% de jeunes handicapés en apprentissage

La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, Sophie Cluzel, a annoncé le 14 mai 2019 vouloir relever le taux de jeunes handicapés en apprentissage à 6%, contre 1% actuellement, pour améliorer l'insertion des travailleurs handicapés dans l'emploi.

15 mai 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

"Actuellement, seulement 1% des jeunes handicapés sont en apprentissage, nous ambitionnons d'arriver au moins à 6%", a déclaré Mme Cluzel dans un entretien publié mardi sur le site du Figaro, sans préciser de calendrier pour atteindre cet objectif. Le gouvernement prévoit notamment de déployer un "référent handicap" dans chacun des 965 centres de formation (CFA) de France (article en lien ci-dessous). Ceux-ci seront "chargés de rendre les formations plus accessibles et d'accompagner les apprentis en situation de handicap".

Un calendrier de mesures

"D'ici à une quinzaine de jours, un calendrier de mesures déclinera la mise en place d'actions opérationnelles à partir de 2020", a par ailleurs annoncé la secrétaire d'Etat. Parmi les actions envisagées, un "rapprochement entre Pôle emploi et Cap emploi" (le réseau national d'organismes de placement spécialisé pour personnes handicapées et employeurs) pour la mise en place d'un lieu unique d'accueil et une offre de services commune à tous les chômeurs, ou encore une simplification des démarches administratives des entreprises au moment de l'embauche d'un travailleur handicapé.

Malgré l'instauration d'une obligation d'emploi de 6% de travailleurs handicapés, datant de 1987 dans les entreprises privées et de 2005 dans la fonction publique, les personnes handicapées éprouvent de fortes difficultés d'insertion professionnelle.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.