Duo2 : des salariés "valides" en immersion !

Après le DuoDay, le Duo2 ! Même principe : des duos handi-valides mais cette fois c'est au tour des salariés de partir à la découverte du milieu protégé. Le 14 mars 2019, certains ont accepté de se prêter au jeu.

14 mars 2019 • Par L'AFP pour Handicap.fr

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Jean-Michel, salarié chez Microsoft, travaille dans la finance. Mais ce jeudi, il suit toutes les étapes de fabrication d'un bœuf bourguignon avec Florian, travailleur handicapé, dans un centre d'aide par le travail à Châtillon, en banlieue parisienne.

Différents ateliers

Comme une soixantaine de salariés, Jean-Michel s'est inscrit au "Duo2", une opération qui invite des salariés à partager une journée d'un travailleur handicapé organisée par la Fondation des Amis de l'atelier, qui gère huit établissements et services d'aide par le travail (Esat). "Ça me sort de ma routine et ça ramène à la réalité des choses", sourit Jean-Michel. Dans l'établissement de Châtillon, 82 personnes avec un handicap mental ou psychique travaillent dans des ateliers allant de la menuiserie à la restauration en passant par les espaces verts et le recyclage de cartouches d'encre. Le lieu est chaleureux, avec ses espaces détente équipés de babyfoot et table de ping-pong.

Travailleurs à part entière

A la fin de la pause, travailleurs handicapés et salariés volontaires regagnent leur poste avec célérité. "Je suis impressionné par leur culture d'entreprise et la technicité du travail", témoigne Tugdual, également salarié de Microsoft en immersion. Avec Laurent, qui travaille à l'Esat depuis sept mois après un long séjour à l'hôpital, il confectionne une table basse en bois. "L'atelier n'est pas rentable mais nous sommes des travailleurs à part entière", souligne Laurent. Le handicap psychique, bien qu'"invisible" par rapport au handicap mental ou physique, empêche de nombreuses personnes de travailler en entreprise. Dans cet atelier protégé, "ils reprennent confiance en eux, nouent des relations sociales avec le travail en équipe", explique le directeur du centre, Charles-Henri Rey.

Faire connaître le travail protégé

L'opération Duo2 a pour objectif de faire connaître le travail protégé, mais aussi de mettre ces travailleurs handicapés en contact avec le monde extérieur. François-Loïc Rousselon est venu passer la journée dans l'atelier restauration, qui fournit des plats préparés en partenariat avec le géant de la restauration collective Sodexo. Son association "Tremplin extraordinaire" projette d'ouvrir un restaurant à Paris employant des travailleurs handicapés. "Je les trouve très concentrés, très consciencieux, ils aiment ce qu'ils font et ça se voit", dit-il. Ce deuxième Duo2, après une première journée en octobre, fait partie des initiatives pour changer le regard du monde du travail sur le handicap.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.