Lancement du 1er espace entièrement adapté aux handiworkers!

Le premier espace de co-working entièrement adapté s'apprête à ouvrir ses portes en banlieue parisienne (95) ! L'association HACTIF prévoit 12 postes de travail aménagés pour tout type de handicap, répartis sur une superficie de 180 m2. Au boulot !

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Pas toujours facile d'allier vie professionnelle et soins quand on est en situation de handicap… Alors, en 2018, Geneviève Caillié décide de créer l'association Hactif pour favoriser l'inclusion professionnelle des personnes handicapées par le développement du télétravail. Dans sa lancée, elle décide d'aménager un « espace d'handiworking », premier espace collaboratif entièrement adapté et aménagé pour tout type de handicap et accessible à tous. Il devrait ouvrir ses portes à Cergy- (Val d'Oise), à la fin du premier semestre 2019 !

Des professionnels aux aguets

« Ce délai est un peu long car nous prenons en compte le maximum de données afin de répondre au mieux aux différentes contraintes liées au handicap, explique Geneviève Caillié. Pour cela, nous mettons en place des partenariats avec des associations spécialisées, la médecine du travail, des ergonomes, des professionnels de mobilier adapté, des institutions et organismes. » En attendant, un espace provisoire, accessible aux personnes à mobilité réduite, a été installé à Jouy-le-Moutier, à quelques kilomètres de Cergy. Il peut en recevoir une quinzaine et dispose d'un poste adapté.

Self-made woman

Après une longue période d'invalidité, Geneviève Caillié cherche un emploi qui pourrait lui permettre de se rendre librement à ses rendez-vous médicaux… en vain. Décidée à ne pas se laisser abattre, elle crée « son propre emploi » et devient secrétaire en télétravail. « Lors d'une formation en entreprenariat, l'idée m'est venue d'aller au-delà et de proposer à d'autres personnes dans la même situation que moi de se lancer dans le télétravail », solution la plus adéquate, selon elle, pour permettre aux travailleurs handicapés de « rester acteurs de leur réussite tout en maintenant un suivi médical en cohérence avec leur pathologie ». Avec deux collègues, elle monte une plateforme télétravail avant de reprendre ses études en ressources humaines et de se spécialiser en mission handicap. Quelques mois plus tard, le projet HACTIF est en route ! H comme handicap, A comme accompagnement, C pour co-working, T télétravail, I informatique et F formations.

Bâtiment et mobilier adaptés

Le futur espace de 180m2 se situe à « 5 minutes de la gare de Cergy-Saint-Christophe et des transports en commun », assure Geneviève Caillié, et bénéficie d'une capacité maximale de douze personnes. « Cette limitation est due à l'aménagement selon les normes PMR (ndlr : pour les personnes à mobilité réduite) », précise-t-elle. D'autre part, le bâtiment dispose d'une « signalétique permettant aux personnes avec un handicap visuel de se déplacer en sécurité ». Bureau réglable, siège ergonomique, bras télescopiques, repose-pieds… Tous les postes de travail sont aménagés avec du mobilier adapté. Sur douze postes, pour le moment, trois disposent d'un ordinateur portable, un logiciel spécifique pour handicap sensoriel, un casque adapté pour prothèse auditive, une souris et un clavier ergonomiques et une webcam. « Notre but étant, à court terme, de tous les adapter informatiquement afin de permettre à nos 'Handiworkers' de venir sans être surchargés », assure la fondatrice de l'association.

Infos pratiques

L'espace sera ouvert 5 jours sur 7, de 8h à 19h. Les tarifs varient selon le poste de travail et la fréquence d'utilisation (de la demi-journée au mois). Cette prestation a malgré tout un coût et pas des moindres : un poste simple coûte, par exemple, 25 euros le demie-journée et 40 avec un ordi, ou encore 60 euros pour un bureau individuel. « Pour assurer un accueil adapté, les postes doivent être réservés au moins une semaine à l'avance pour les personnes ayant besoin d'aménagement spécifique », indique Geneviève Caillié. Les adhérents peuvent compter sur le soutien de l'association, dont la partie administrative se situe au rez-de-chaussée du bâtiment. D'autres espaces similaires devraient voir le jour dans les prochaines années.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.