Hello Handicap by GE Healthcare est le rendez-vous de recrutement dédié aux travailleurs handicapés

Cap emploi : revoir un système impuissant ?

Résumé : Les Cap emploi aident-ils vraiment les travailleurs handicapés à retrouver un emploi ? Avec 500 000 chômeurs, la situation s'avère critique. L'Igas, dans un rapport, propose de repenser le système et de dédier ces agences aux handicaps complexes.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Fin septembre 2017, la barre des 500 000 travailleurs handicapés au chômage a été franchie, soit 8,5% des demandeurs d'emploi (chiffres Agefiph). Malgré l'existence de nombreux dispositifs d'aide, leur situation au regard de l'emploi reste plus dégradée que pour l'ensemble de la population : leur taux de chômage est presque deux fois plus élevé (18%) et leur ancienneté dans le chômage plus forte (57% sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an contre 46%). En même temps qu'un premier rapport pour sauver le mode de financement de l'insertion professionnelle des travailleurs handicapés remis le 17 janvier 2018 (article en lien ci-dessous), l'Igas (Inspection générale des affaires sociales) s'est penchée sur une évaluation plus pointue, celle du réseau Cap emploi. Livré en mai 2017, il n'a été rendu public que le 5 février 2018.

Un double objectif

Il a deux objectifs. D'une part, évaluer la performance des opérateurs spécialisés Cap emploi, qui accompagnent 23% des demandeurs d'emploi handicapés sur orientation de Pôle emploi, et d'autre part, faire des propositions pour améliorer l'accès à l'emploi des chômeurs de longue durée handicapés. Pour rappel, le réseau des Cap emploi a accompagné, dans 98 départements, 81 000 personnes en 2016. Les auteures de ce rapport, Bénédicte Legrand-Jung et Isabelle Rougier, constatent que « l'organisation du service public de l'emploi (SPE) ne permet pas la prise en charge optimale des publics handicapés les plus vulnérables ». Ils sont suivis par Pôle emploi pour 73% d'entre eux, par Cap emploi (23%) et par les missions locales (moins de 4%). Selon ces expertes, « malgré une expertise reconnue dans le domaine du handicap et des modalités d'accompagnement adaptées, le réseau des Cap emploi n'est pas en mesure d'assurer pleinement et prioritairement l'accompagnement des personnes souffrant d'un handicap lourd ou complexe ».

Pour quelles raisons ?

Plusieurs facteurs seraient en jeu. Tout d'abord, les critères d'orientation de la part de Pôle emploi ne ciblent pas les situations prioritaires. Mais on constate également un déficit d'expertise sur certains handicaps complexes (comme le handicap psychique). Ajoutons à cela le fait que le maillage reste inégal sur l'ensemble du territoire et que le nombre d'accompagnements délégués s'avère très variable selon les départements. La prise en charge par Pôle emploi des personnes cumulant un handicap avec d'autres difficultés (difficultés sociales, problèmes de santé, etc.) est également problématique : l'accompagnement global « constitue un progrès » mais il n'intègrerait pas « les spécificités du handicap », affirme l'Igas.

Chacun son rôle

Le rapport propose donc de spécialiser les Cap emploi dans les situations les plus difficiles et, dans le même temps, d'envisager une montée en compétence de Pôle emploi en matière de prise en charge des personnes handicapées. Cette double évolution ne serait possible qu'avec une plus grande complémentarité entre les deux opérateurs tout au long du parcours des personnes concernées, mais aussi d'une plus grande mobilisation des outils de la politique de l'emploi : la formation professionnelle, qui est un enjeu prioritaire, et l'insertion par l'activité économique.

31 recommandations

Pour mieux définir et calibrer et de manière optimale les réponses à apporter sur un territoire donné, il devient impératif de disposer de données fiables sur les différents types de handicap, produites par les MDPH. Pour en finir avec un pilotage qualifié « à l'aveugle » ! Enfin, un pilotage renforcé de la politique d'accès à l'emploi des actifs handicapés est souhaitable, en direction prioritairement des personnes les plus éloignées de l'emploi. Pour nourrir les réflexions du gouvernement sur ce sujet, ce rapport livre 31 recommandations (page 95).

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 12-02-2018 par ^tom88 :
cap emploi n'a jamais été capable de me trouver un emploi ou autre . honte a cet organisme

Le 12-02-2018 par sylviedal :
Je suis à CAP Emploi depuis avril 2016. A part une formation d'avril 2017 à août 2017, rien.
Les conseillers sont débordés.
J'envoie des mail, pour des renseignements ou faire des suivis de mes recherches, mais ils restent souvent sans réponses, ou alors tardives et je n'ai plus besoin du renseignement.

J'ai vu vouloir un renseignement, suite à un entretien (mardi), on me proposait un rendez-vous téléphonique le vendredi à 15 heures !!!!

Je postule, via le site de CAP Emploi et jamais de réponse.

Une fois, ma conseillère, que j'avais réussi à joindre, pour lui faire état de mes recherches m'a dit : "Mais ou trouvez-vous toutes ces annonces ?"

Les conseillers sont tellement débordés, administrativement, qu'ils n'ont plus de temps à nous accorder dans notre démarche, qui est déjà très difficile.

Je lui ai déjà dit en plaisantant qu'elle avait besoin d'une assistante et que je postulais...

Je ne pense pas que ce soit à eux qu'il faut en vouloir, mais à la façon dont

Le 13-02-2018 par Mimi kitty :
Bonjour
Tom88 idem pour moi. Je me suis inscrite 2 fois. Ah si par contre on t.envoies dans des associations pour une formation qui n.a ni queue ni tete (comment rechercher un emplois ou faire un cv tandis que depuis la 3eme on te l.apprends) ou le centre de formation ne savait pas pour mon handicap ce qui fait qu.il n.y avait pas du tout d.adaptation pour suivre (materiel).....

Le 13-02-2018 par davide :
pas vraiment surpris de voir ce rapport public visant le cap emploi, cela conforte mon idée sur cet organisme qui doivent accompagner les personnes handicapées dans leur insersion dans la vie active. Effectivement ya des choses a revoir et rendre les conseillers plus professionnels ..etc ..J espere que les services pourront etre améliorés dans un avenir proche
Davide du 06

Le 13-02-2018 par Mh BARAT :
Les cap emploi sont efficaces à l'echelle de leur territoire si on leur donne les moyens d'accompagner les publics confiés, ils seraient aidés dans leur pratique s'ils etaient destinataires de la liste des entreprises assujettis à l'OETH, contribuantes. Les professionnels sont formés aux handicaps lourds et complexes mais attention aux objectifs à atteindre en milieu ordinaire. Si l'on veut être pertinent et efficient, il faut faire du cousu main et cela demande du temps en face à face.

Le 15-02-2018 par Martine :
Bonjour,
Je suis restée 2 ans au chômage avec Capemploi et le conseiller me promettait à chaque visite ou tél un prochain emploi que je nai jamais eu!..A chaque fois lemploi en question a été donné à une autre personne , alors que javais les compétences, jai compris quil y avait duclientélismeles connaissances passaient avant moi qui n en nai pas...Lemploi que jai depuis 5 ans, je lai
trouvé seule lors dun forum emplois-employeurs. Je suis à Bastia, mais je vois que cest général...
Bien cordialement.
Martine.

Le 15-02-2018 par gege :
pole emploi ne m'as jamais trouve d emploi mon conseillé m'a envoyer en formation qui n'a débouché sur rien à la fin et il m'a inciter a m' incrire en agences d'intérim qui ne m'ont propose que des missions de quelque jours je me sent exclu du travail et il ne fait rien!

Le 15-02-2018 par rafe547 :
j'ai été suivi par camp emploi ils m'ont viré prétexant qu'il ne suivait les gens que pendant 2 ans, franchement mécontent de capemploi54, incompétance, foutage de poire, c'est à la tête du client, je me suis senti humilié, ils ne comprennent pas les gens, c'est moi qui me cherchait les annonce d'emploi.

Le 15-02-2018 par abdem :
Bonjour à tous,
J ai été inscris à cap emploi c gents ne fond rien touche un salaire uniquement assis dans un bureau pour ne pas aider les handicapes. J ai été a cap emploi de 08/2008 au 03/2014 je n'ai pas pas un seul travaille.ils sont fort pour t envoyer au intérim ou dans les formations et les réunion des associations, a la fin j ai compris ne ferron jamais quoique ce soi et je les ai quitté puis je suis retourné à pole emploi. j ai maintenant 60ans qui peux me donner du travail.

Le 15-02-2018 par Emma :
Bonjour,
pour mon cas, mon conseiller Cap emploi m'envoie dans un établissement pour malades mentaux je cite (sans jugement aucun) alors que je suis autiste asperger. Après communication téléphonique avec ces ETS, il m'a été répondu à l'unanimité qu'ils n'acceptaient pas ce genre de syndrome car n'ayant pas été formés pour celà.
Je pense que Cap emploi devrait se renseigner avant et que des décalages gigantesques existent entre ce qui est proposé et nos formations et diplômes.
Bon courage à tous.

Le 15-02-2018 par MARIE990 :
pareil, toutes ces plateformes censées trouver du travail aux PH sont soit débordées de demandes, soit hors limite de compétences, soit sélectives à outrance, soit je ne sais pas ...Il faudrait quand même qu'elles nous expliquent comment s'adressant à des PH, elles sont si pointues au niveau des qualifications. Les PH devraient être plus qualifiées que leurs homologues non handicapés
sous prétexte de paraître "normal". A croire qu'on n'a pas signalé aux entreprises qu'il s'agissait d'emplois destinés aux PH. Et on voudrait bien connaître les critères d'attribution.

Le 15-02-2018 par wafad :
Bonjour,
Je suis me suis retrouver chez Cap emploi, après avoir participer à une réunion d'information en mairie, (le piège). Au moins plus de 8 ans avec eux, 2 conseillères, on me balader de réunions d'informations à réunions d'informations, même si cela ne me convenait pas, j'ai toujours dit, que le Cap emploi ne servait à rien, ils ont un salaire, je chercher un emploi à mi-temps dans les écoles, ma conseillères, m'a dit qu'il fallait de lexpérience ou diplôme.
pour travailler auprès de directeur (trice) d'école, de qui se moque t-on.
INCOMPÉTENTS


Le 15-02-2018 par Martine 18 :
Bonjour,
Je suis suivie par Cap Emploi et mon conseillé est toujours là pour appuyer ma candidature sur les offres que j'ai moi même sélectionnées. Je suis tout à fait satisfaite de son accompagnement et le suivi de mes recherches. Penser que Cap Emploi va systématiquement vous trouver un travail, non. C'est à nous que cela incombe et il faut arrêter de toujours dire que c'est à cause de ... que je ne travaille pas.Il faut se bouger et être responsable de ses actions .
Merci à Cap Emploi pour votre accompagnement.

Le 15-02-2018 par magnolia :
CAP EMPLOI ou déroute de l'emploi,cet organisme n'est pas capable d'aider les personnes en situation handicap lourd non visible car pour eux seul les grands handicaps
sont reconnus handicapés donc les autres débrouillez vous avec pole emploi,et là même pas je m'exprime cela fait un an que j'ai changée de conseillère et je ne l'ais toujours pas rencontré,c'est beau l'entraide

Le 15-02-2018 par hdmarcel :
+de 10 ans a cap emploi et jamais une offre d'emploi proposée..Conseiller débordé mais au café et a la clope...ou en rtt...
Un changement vers pôle emploi ne peut etre pire,au moins eux, ils bossent.

Le 15-02-2018 par kaalia :
moi je suis inscris depuis 2010,CAP Emploie ne jamais trouve un emploie, au contraire les conseillères cherchent a se débarrasser ils nhésitent pas a vous radier au moindre faux pas

Le 15-02-2018 par michmich73 :
Bonjour,

J'ai été accompagné par Cap emploi, qui m'a toujours soutenu et m'a procuré les bons conseils.
Une fois mon projet professionnel défini j'ai eu la chance et l'envie de retourner à l'école, j'avais alors 56 ans.
Aujourd'hui 58 ans et je suis devenu moi-même consultant Cap emploi, j'aimerais rassurer les personnes nous ne sommes pas perpétuellement assis sur une chaise ou un fauteuil, nous nous déplaçons dans les entreprises pour promouvoir des profils, nous sommes proactifs et nous mettons tout en oeuvre pour accompagner tous nos usagers et sans faire de distinction ou de favoritisme comme pourrait le dire certaine personnes.

J'arrete là mais encore une fois je travail avec des gens qui ont à coeur leur métier, et je suis fier de pouvoir le revendiquer.

Le 15-02-2018 par MARIE990 :
il va falloir m'expliquer Martine pourquoi tu as toujours besoin d'être accompagnée si tu as trouvé du travail avec cap emploi formidable. Si il faut vanter leur mérite pour avoir du travail tout le monde n'est peut-être pas capable. L'accompagnement suppose de trouver du travail aux personnes visées parce que l'accompagnement moral, on se le fait soi-même. pour la plupart. Et Se bouger, bien qu'handicapés on le fait tous les jours et sans attendre les bien- pensants. Pas la peine de subventionner des gens pour trouver du travail si on doit le trouver nous -mêmes. On le fait tous les jours nous-mêmes

Le 16-02-2018 par Christine :
Bonjour,
D'accord avec Martine 18. Ma conseillère cap emploi a bien ciblé mon handicap et quand elle a des offres spécifiques qui peuvent correspondre elle me les transmet. A moi de faire mes preuves. De plus cap emploi à peu de moyen.

Le 16-02-2018 par Val :
Je suis inscrite à Cap Emploi depuis 2015,j'ai pu faire 1 formation, qui ne m'a rien apporté de plus par rapport à mes compétences ; en 2017 j'ai changé de conseillère Cap Emploi et de ville, à ce jour bientôt 1 an, je n'ai jamais eu droit à un entretien afin qu'elle me rencontré et m'aide à trouver un emploi ou une autre formation. J'ai 52 ans, et cela fait plus 3 ans que je n'ai pas repris une activité salariée. Et je fais mes recherches Emploi seule. Autant que l'on soit suivis par Pôle Emploi, qui, pour ma part, sont plus à l'écoute et disponibles que Cap Emploi

Le 16-02-2018 par SAND T :
bonjour,
Je constate que comme moi tout le "monde" se plaint.
C'est exactement ce que je vis, depuis 19 mois que je suis au chômage.
Je trouve dommage de ne pas profiter de notre désir fort de vouloir travailler!!!
Les employeurs ne savent pas se qu'ils perdent en n'embauchant pas des gens motivés et pleins d'idées!!!!
Sand

Le 18-02-2018 par Françoise :
Bonjour à tous,
Contrairement à ce que je lis,j'ai une très haute estime pour les personnes de Cap Emploi.Pour ma part, ma conseillère a été très à l'écoute:elle m'a aidé à obtenir l'A.A.H, et à obtenir un emploi qui répond exactement à mes possibilités vu mon handicap. Tout cela a révolutionné ma vie et permis de vivre et voir les choses plus sereinement. C'est MOI qui avait demandé mon suivi par Cap Emploi car Pôle Emploi était d'une inefficacité totale.Je souhaite à tous de rencontrer une personne aussi motivée et compétente qui les aide à trouver une solution à leur problématique.Françoise

Le 19-02-2018 par BARON :
bonjour,
pour ma part, ma conseillère de cap emploi ne m'a jamais fait une seule proposition, de plus pour avoir accès aux offres seulement affichées dans leur bureau à Nantes, alors que mes rdv avait lieu dans les locaux de pole emploi Clisson, il fallait y aller et que la conseillère soit présente, je ne comprend pas cette situation d'abandon, je me pose la question du recrutement de ma conseillère et du suivi par sa hiérarchie, salutaions, christian

Le 25-02-2018 par jedi 47 :
en recherche d'emploi depuis 06/2011, j'étais suivi depuis des années par cap emploi 47. Je suis aux ass depuis 06/2013. C'est moi principalement qui faisais mes recherches même si parfois la conseillère me proposait quelques offres. Le suivi avait été validé par la mdph47. Alors que j'avais changé de conseillère, j'ai reçu un jour une lettre de pole emploi m'indiquant que cap emploi m'avait radié de leurs effectifs sans raison apparente. En fait, j'étais très autonome, et elle ne pouvait rien faire pour moi mais ce n'est absolument pas ce qu'elle a mentionné à pole emploi. J'ai pu largement lui prouver le contraire. Je n'ai pas tellement plus de résultat avec pole emploi mais au moins lui est plus honnête que la dernière conseillère de cap emploi. Après le 47 c'est plutôt mort question boulot et quand on ne peut pas trop s'éloigner, c'est pire.
Bon courage à tous.

Le 01-03-2018 par Rafe547 :
cap emploi nous dit qu'ils ont les annonces bien avant qu'elles apparaissent au pôle emploi, pure mensonge vu qu'ils cherchent sur le site du pôle emploi ce que je fais quotidiennement, franchement je suis découragé et je ne sais plus vers qui me tourner, je perçois l'aah, mais c'est pas une solution j'aimerais faire un mi-temps même ça c'est compliqué, en plus l'aah elle baisse ils vont en sorte que la somme avec travail et allocation soit au même total on est plus perdant.

Le 02-03-2018 par Jeanmimi81 :
le handicap reste surtout une énorme hypocrisie et CAP EMPLOI ne sert pas à grand chose tout comme pôle emploi. En France, on parle beaucoup, mais le travailleur handicapé n'est pas un souci prioritaire. A telle point que je ne recherche plus d'emploi... L'effet Macron probablement.

Le 16-03-2018 par isabelle :
Effectivement cap emploi ne souhaite pas aider les gens comme moi avec 3 handicaps psychiques visuels et physiques au dos c'est trop demande de pour le responsable ou ses conseillers on ma ferme la porte au bout 2ans également pire que poleemploi qu'elle honte!

Le 24-04-2018 par Pierrot :
Je soutiens pleinement tous ces commentaires qui dénonces les abus des services inutiles de CAP emploi. Nous sommes considérés, pour ne pas dire ignorés de ces personnes, comme de simple patient en soins palliatif.Désolé dêtre aussi crue, mais je ne suis que réelle et affirmatif de tels propos, envers ces personnes qui n'ont qu'un but, celui d'attendre la fin du mois, pour je suppose toucher leur bon salaire injustifié.C'est un vrai scandale d'état,et d'oser annoncer le contrôle des simple demandeur d'emplois. Cessez cette ironie, ce mépris.J'en appel à l'union européenne, pour faire respecter le droit au travail et à la considération des personnes handicapées. L'Handicap, ne veut pourtant pas dire, mourir à petit feu ? J'ose espérer,que non ! Sommes nous les boulets, de la haute cordée ? Et s'il nous restent plus qu'a nous pendre avec le bas de la cordée, osez l'afficher et l'annoncer, ce mépris.

Le 30-04-2018 par Mary :
En effet, je confirme que Cap Emploi est une honte. Ma conseillère elle-même m'a dit être débordée, ne m'a jamais trouvé un emploi lié à mes handicaps non visibles et m'a refusé une formation... On m'a même reprochée d'être trop diplômée, expérimentée, trop handicapée et âgée ! J'ai eu des rdv uniquement pour rédiger LM et CV (que d'autres organismes proposent pôle emploi, consultants externes, CCAS, PLIE etc.). Rien de concret et toujours en galère pour trouver un emploi pérenne même à mi temps. Quant au site de cap emploi, beaucoup d'annonces pour être femme de ménage ou emplois spécifiques aux hommes (manutentions, mécaniques etc.). Du coup, mon dossier va être clôturé pour me rebasculer à Pôle Emploi... du grand n'importe quoi et oui ils attendent leurs salaires bien au chaud sans être handicapés. Nous sommes des boulets déjà sans être handicapés pour les employeurs alors avec handicaps !

Le 24-05-2018 par tibo :
Alors, ce n'est pas qu'une question de moyen... J'ai une RQTH et j'avais le profil pour postuler sur une annonce cap emploi. J'ai été reçu à l'entretien. Ils n'avaient pas lu mon CV entièrement, m'avait accusé d'avoir caché mon handicap alors qu'il était dans mon CV et ma lettre de motivation. L'entretien a été horrible car ils refusaient l'existence d'une politique sociale et se prenaient pour des libertins et me disaient qu'ils étaient financé surtout par les politiques de l'emploi et non par les politiques d'aide au handicap... En vérité, ils essaient de réorienter cap emploi vers le marché du travail où il y a plus d'argent. Donc, ils ne veulent pas des handicapés, trop de contraintes.

Le 24-05-2018 par tibo :
Il faut faire une pétition.

Le 13-06-2018 par Fred :
Bonjour, je suis scandalisé par ce manque de considération envers les personnes handicapées, les inégalités dans les traitements des dossiers maladies professionnelles,un mépris total des institutions et un gouvernement rétroactif.. Merci pour ce manque de respect.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr