Le nombre de demandeurs d'emploi handicapés bat des records

Résumé : Jamais la France n'avait compté autant de demandeurs d'emploi handicapés qu'en 2015. Ils sont en effet plus de 450 000, et ce, malgré la diminution du rythme de la hausse et les efforts des entreprises.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Quelque 452 000 travailleurs handicapés pointaient à Pôle emploi fin 2014, soit 9% de plus qu'en 2013 et 2,2 fois plus qu'en 2007 : une progression presque deux fois plus rapide que pour l'ensemble des demandeurs d'emploi, s'alarment des associations. Selon les derniers chiffres publiés par le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph), le nombre de demandeurs d'emploi handicapés « a dépassé fin 2014 le cap des 450 000, un niveau jamais atteint », souligne, jeudi 27 août 2015, l'Association des paralysés de France (APF) sur son site FaireFace et l'Union nationale des associations de parents déficients auditifs (Unapeda) dans un communiqué. Cependant, le rythme de la hausse s'est légèrement infléchi en 2014, à 9,5%, après plus de quatre ans de croissance à deux chiffres et une pointe à +25% en 2012.

Les entreprises plus respectueuses des 6%

Les travailleurs handicapés en recherche d'emploi cumulent les difficultés : 44% ont plus de 50 ans, 23% seulement ont au moins le niveau bac, 56% sont au chômage depuis plus d'un an et 33% depuis plus de deux ans. L'augmentation des demandeurs d'emploi handicapés s'explique notamment par la croissance du nombre de personnes ayant la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), avec un bond de 40% entre 2008 et 2011 (dernières données connues). Les entreprises continuent aussi de faire des efforts pour respecter leurs obligations. Ainsi, les pénalités versées à l'Agefiph par les employeurs ne respectant pas l'objectif de 6% de travailleurs handicapés dans les établissements d'au moins vingt salariés, sont passées de 539 millions d'euros en 2010 à 421 millions en 2014 et de 212 millions d'euros à 131 millions pour le FIPHFP, son homologue pour la fonction publique.

Le nombre de postes occupés par des salariés handicapés « a certes augmenté depuis 2007, dans le public comme dans le privé, mais cette hausse reste insuffisante pour absorber la hausse encore plus rapide de travailleurs handicapés », estiment les associations. Selon l'Agefiph, la baisse des recettes s'explique aussi par les fermetures ou regroupements d'entreprises et la baisse des effectifs salariés.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 03-09-2015 par COCO :
Bonjour
T.H. sénior, trop contente de retrouver un emploi après 55 ans mais j'ai vite compris ! Directeur d'Agence exploiteur, Directeur Régional méprisant, se glorifiant de dire aux responsables (après 50 ans tu vires!!! pas de triso dans ma boite...)
Après 8 mois de bons services, me voici virée!
Motifs bidons
Que dire de ce monde !!!

Le 17-09-2015 par Flow :
Je travaille depuis 14 mois dans une association. Après 3 ans de RSA, j'ai très vite été déçue. Je ne sers qu'aux "basses tâches" (archivage et classement principalement), je n'ai ni bureau, ni PC. Je travaille sur les tables disponibles que je peux trouver. Je ne ressens pas la moindre considération de la part de mes collègues.

Le 17-09-2015 par MARIE2 :
il faudrait peut-être expliquer aux cadres, notamment ds la fonction publique que "ça va pas coûter cher"!. Au contraire, ce qui va coûter cher c'est de ne pas nous employer car devoir payer une contribution pour s'exonérer, ca va couter très cher et c'est pas bien solidaire !
Apparemment ils n'ont pas bien compris que faire participer tous les citoyens à la cité est une obligation et à terme une économie !
y a t il un capitaine à la tête des ministères qui sache faire autre chose que des notes de synthèse ?car nous, en attendant les comptes rendus, on musarde...

Le 04-10-2015 par Alain + :
Bonjour,
qui es ce qui est Handicapé? Celui qui vous regarde avec sa Vision d'Handicapée ou, vous qui revendiquer votre Handicape!!! Bon Dimanche @+

Le 04-10-2015 par Alain + :
Bonjour,
qui es ce qui est Handicapé? Celui qui vous regarde avec sa Vision d'Handicapée ou, vous qui revendiquer votre Handicape!!! Bon Dimanche @+

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches