Diabète et métiers interdits : une pétition pour dire non !

Résumé : La Fédération française des diabétiques tape du poing. Avec sa campagne "Je fais un vœu", l'association interpelle les candidats à la présidentielle 2017 sur l'interdiction d'accès à certaines professions pour les personnes atteintes de diabète.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Dernière minute : Cette pétition semble avoir interpellé les élus. Le 24 janvier 2017, la député écologiste Véronique Massonneau a évoqué le sujet à l'Assemblée lors des questions au gouvernement. La ministre de la Santé a répondu : « Les textes d'aptitudes ne correspondent pas à la réalité médicale et la réalité des soins. Le gouvernement est favorable à ce que ces textes évoluent et que soient revues complètement les conditions d'aptitudes pour un certain nombre de métiers au regard des personnes diabétiques et, le cas échéant, de personnes malades d'autres pathologies. » La Fédération française des diabétiques se félicite de cette prise de position et attend désormais des actes ! 

Alizée, 22 ans, est championne de karaté. Déterminée à passer le concours d'agent de police, elle a réussi toutes les épreuves, excepté la visite médicale. Le médecin responsable s'est catégoriquement positionné contre son admission. Le motif de ce refus autoritaire ? Alizée est diabétique. Maximilien, lui, a 15 ans. Il rêve de devenir pilote de ligne. À cause de son diabète, il sait qu'exercer ce métier sera très compliqué, voire impossible. Dénonçant l'interdiction, pour les personnes diabétiques, d'exercer de nombreuses professions, la Fédération française des diabétiques (FFD) lance sa campagne « Je fais un vœu » pour interpeller les candidats à la présidentielle 2017 et modifier la loi en vigueur.

Hypoglycémie et déficience visuelle

« Beaucoup de diabétiques travaillent sans aucun problème », assure Maître Sylvie Papasian, avocate de la Fédération. En France, on compte 4 millions de personnes atteintes de diabète, tout type confondu. Pourtant, de nombreuses professions telles que contrôleur SNCF, marin, pompier, ingénieur des Mines ou employé de la Sécurité sociale leur sont encore inaccessibles. Comment expliquer cette restriction ? La plupart des règlementations professionnelles considèrent que le diabète n'est pas compatible avec ces activités à cause du potentiel risque d'hypoglycémie. Dans d'autres cas, la maladie peut entraîner une déficience visuelle qui pourrait compromettre certaines missions. « Les traitements d'aujourd'hui nous permettent pourtant de faire ce qu'on veut, estime Maximilien. En tant que pilote, sur des vols très courts, un problème lié au diabète serait totalement improbable. »

Une réglementation obsolète

« Les diabétiques ont longtemps été considérés comme inaptes parce qu'on pensait qu'ils allaient avoir des complications », explique Gérard Raymond, président de la FFD, qui rappelle que la plupart des interdictions datent d'il y a longtemps. L'association dénonce aujourd'hui des textes réglementaires obsolètes. Elle réclame une réévaluation de l'accès à ces professions au cas par cas, incluant une meilleure prise en compte des traitements actuels.

Pour un nouveau groupe interministériel

Sur le site de sa nouvelle campagne de sensibilisation (en lien ci-dessous), la pétition en ligne, lancée avec l'association Aide aux jeunes diabétiques (AJD), réunit pour le moment plus de 31 000 signataires. L'occasion pour les deux organismes d'interpeller explicitement les candidats aux élections présidentielles 2017 et de leur demander de « créer un groupe interministériel qui réévalue au moins une fois par an, au regard des évolutions technologiques et médicamenteuses, la liste des professions interdites aux personnes diabétiques ». Ils invitent également tous les candidats à inscrire ces engagements dans leur programme. Pour faire sortir de l'impasse des millions de personnes diabétiques et élargir, enfin, leur horizon professionnel.

© Fédération française des diabétiques


Voir la vidéo Alizee #JEFAISUNVOEU

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 17-01-2017 par BOUCHER :
Le handicap ou la maladie ne doit pas empêcher une personne de faire le métier qu'elle veut si elle s'en sent CAPABLE. Ca n'est pas à l'administration de décider à la place de la personne qui elle, le vit au quotidien et se connait mieux que quiconque.

Le 17-01-2017 par Patricia DETHYRE :
Je serais vous, je déposerais plainte contre l'Etat pour discrimination.

Le 17-01-2017 par Dany :
Pays des droit ou des "non-droits". Métiers, accessibilité, discriminations, manque de place, placements à l'étranger etc...
France, pays des droit de l'homme, mais pas tous. France, une honte

Le 19-01-2017 par isabelle71 :
Et que dire des "vieux diabétiques" qui subissent des complications. Obligation leur est faite de ne rien demander, travailler comme tout un chacun, et n'espérer aucune évolution professionnelle malgré leurs compétences reconnues. Je rejoins Patricia qui ose donner un nom à cet état de fait toujours motivé avec des arguments irrecevables en cas de postulation à des postes plus importants : DISCRIMINATION

Le 19-01-2017 par Gérard M. :
Diabetique depuis l'age de 7ans (j'en ai 62),j'ai été secouriste bénévole durant 35 ans sans aucun probléme.
Par contre de nombreuses portes se sont fermées pour des carrières administratives ! Où est le problème ?

Le 19-02-2017 par brissy :
Bonjour la c Arnaud j ai 48 ans diabétique depuis 29ans de type1 je commence a avoir quelque problème en plus de mon handicap de mes articulations de mes épaules et aussi de ma vue actuellement je suis en cdi chez quick en tant que équipier de maintenance mais je vois que la direction se fou de mon handicap et je ne c pas koi faire car je me fatigue de trop au boulot suite a mes hypo que je ressent plus étant aussi épileptique avec un traitement qui est le képra j aimerais d une chose être en thérapeutique qui serait bien pour moi Cordialement monsieur brissy

Le 31-05-2017 par coco :
j'ai décidé de ne plus dire que je suis diabétique. Je précise seulement que j'ai un régime strict à suivre pour cause d'allergies. Idem pour le médecin du travail. Je me suis vu refuser un poste à cause de mon diabète. Je n'ai pas de preuves car cela m'a été dit oralement. C'est très grave et inadmissible d'être obligé de mentir.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches