Emploi PH dans la fonction publique : 4,9% en 2014

Résumé : Le taux d'emploi des personnes handicapées a continué de progresser en 2014 dans la fonction publique pour atteindre 4,9% contre 4,64% en 2013. La " territoriale " est la plus vertueuse avec un taux de 5,97%.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le taux d'emploi des personnes handicapées a continué de progresser en 2014 dans la fonction publique pour atteindre 4,9% contre 4,64% l'année précédente, selon le Fonds d'insertion pour les personnes handicapées dans la fonction publique (Fiphfp). La création de ce fonds avait été décidée par la loi handicap du 11 février 2005, qui avait confirmé l'obligation d'emploi de 6% de personnes handicapées pour les entreprises publiques et privées (fixée en 1987). Créé officiellement par décret du 3 mai 2006, ce fonds géré par la Caisse des Dépôts collecte les contributions financières des employeurs publics qui n'atteignent pas ce taux de 6%. Ces fonds sont redistribués pour favoriser l'emploi des personnes handicapées (adaptation des postes de travail, formations...).

Et l'Education nationale ?

Selon Jean-Charles Watiez, directeur du Fiphfp, la fonction publique territoriale est la plus vertueuse, avec un taux d'emploi de 5,97%, devant l'hospitalière (5,34%) et la fonction publique d'Etat (3,83%). Dans ce dernier secteur, "si on isole l'Education nationale, les autres employeurs de l'Etat sont quasiment à 5%, voire les dépassent", précise-t-il. Les mauvais résultats de l'Education nationale, premier employeur de l'Etat et dont les agents sont principalement des enseignants, s'expliquent notamment par le faible niveau de qualification des personnes handicapées, explique M. Watiez. Mais "l'Education nationale a fortement progressé au cours des deux dernières années, et est en train de rattraper le retard accumulé", assure-t-il.

Des salariés qui hésitent à se déclarer

Globalement, les taux sont sans doute un peu inférieurs à la réalité car "un nombre difficilement quantifiable" de personnes hésitent à déclarer leur handicap à leur employeur, craignant qu'il ne constitue "un obstacle" dans la poursuite de leur carrière, selon Philippe Nicolle, directeur adjoint du Fonds. Depuis sa création, "le Fiphfp a dépensé 760 millions d'euros" pour accompagner les employeurs des trois fonctions publiques, dont 178 millions en 2014, "une hausse de près de 97% par rapport à 2011", selon M. Watiez. Ces fonds servent à financer des aides techniques et humaines (claviers en braille pour non-voyants, transport domicile-travail, accompagnement des apprentis ...).

Des recettes en diminution

Reflet de la progression du taux d'emploi, les recettes du fonds, provenant des contributions financières des employeurs non vertueux, sont "en diminution constante". "Pour la première fois en 2013, elles ont été inférieures à nos dépenses", et elles étaient en 2014 "un peu inférieures à 130 millions" (148,7 millions l'année précédente). L'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées), fait de son côté état d'un taux d'emploi de 3,1% en 2011 dans les entreprises privées, les chiffres plus récents n'étant pas encore disponibles.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 19-02-2015 par Jacques Marek :
Il est particulièrement tendancieux de souligner dans la conclusion de l'article le taux d'emploi des personnes en situation de handicap dans le secteur privé, certes très insuffisant, mais de 2011, versus 2014 pour le secteur public, d'autant que le décompte des bénéficiaires dans la DOETH est différent. Si les mêmes règles de s'appliquaient (anciens militaires, salariés inaptes,..) ; nul doute que les résultats seraient semblables et toujours en deçà de l'obligation légale.

Le 19-02-2015 par Sylvie :
Le commentaire sur l'Educatiion nationale me fait bien rire (jaune). Ce n'est pas un problème de niveau d'études des handicapés. Des handicapés déjà profs existent ! mais on ne sait pas les garder au travail avec leur handicap... On les contraint à se mettre en retraite pour invalidité car on ne sait pas les "recaser" !

Le 05-03-2015 par MARIE :
moi aussi Sylvie le commentaire s/l'Education Nationale me fait rire + que jaune.
On sait que, si on se déclare,LEN nous vire prétextant qu'on veut en profiter ,alors qu'on a caché pdt des années ses difficultés, et que lEN a le culot de nous dire qu'on a juste droit à un "monte-charges" ! Bravo l'EN pour enfreindre la loi depuis d années sans remords, ni regrets, ni envie de revenir à de meilleurs sentiments. On voit que bizarrement, ds le cas des handicapés, le niveau d'études devient insoluble, et pénalisant. Ce serait tellement injuste pour les non handicapés de cotôyer qqun de compétent handicapé à un niveau en dessous sur le papier.
le diplôme reconnait la compétence mais si la compétence est là et avérée, le diplôme n'a pas raison d'être, pour qqun en difficulté.mais pr comprendre ça, il faut avoir l'intelligence du coeur, pas raisonner comme 1 machine à penser.

Le 02-04-2015 par raphael :
Je me retrouve dans la misère avec ce gouvernement qui n'aiment pas les pauvres et faut reconnaître qu'ils sont dépassés par les évenement vu que le chômage explose, vivement que sarkozy revienne.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr