Loi handicap: pas de changement pour l'emploi, selon les entreprises

Résumé : La plupart des entreprises pensent que la loi handicap de février 2005 ne modifiera pas leurs habitudes sur l'emploi des personnes handicapées, selon les résultats d'une étude d'opinion rendue publique vendredi 9 septembre.

Par , le 

PARIS, 9 sept 2005 (AFP) - Dans le détail, 77% des entreprises employant déjà des salariés handicapés estiment qu'elles ne changeront pas leur comportement, contre 63% de celles qui n'en emploient pas actuellement, selon cette enquête Louis-Harris auprès de 402 chefs d'entreprise de plus de 10 salariés.
Sur cet échantillon, seuls 38% affirment employer des personnes handicapées (handicaps physiques, déficiences mentales, motrices ou sensorielles, bénéficiant d'une reconnaissance d'une commission spécialisée, la Cotorep).
A 93%, ces entreprises estiment que leur embauche se déroule de manière satisfaisante.
Ces résultats ont été présentés lors de la signature d'une convention entre le Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph) et une entreprise de travail temporaire (Manpower).
La loi handicap du 11 février 2005 prévoit d'aggraver les sanctions financières pour les entreprises de plus de 20 salariés qui ne respectent pas leur obligation d'emploi de 6% de salariés handicapés. Le sondage indique que plus d'un tiers des entreprises ignorent ces obligations légales qui datent de 1987.
En 2004, plus de 28% des 900.000 handicapés actifs étaient au chômage, soit 258.000 personnes, un chiffre largement supérieur au chômage moyen (un peu moins de 10% en septembre). En novembre 2004, le gouvernement s'était engagé a réduire de 20% en un an ce pourcentage.
(Etude d'opinion menée auprès de 402 chefs d'entreprises de plus de 10 salariés du 17 au 24 août 2005)
st/mle/bb

[BC]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EC]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches