Trop de personnes handicapées à l'ANPE

Résumé : Une récente étude de l'Agefiph montre qu'au bout de quatre ans et demi d'inscription, 40% des demandeurs d'emploi handicapés sont encore au chômage.

Par , le 

[BC][EC]De 1999 à 2003, le fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées a suivi le parcours de 3 000 personnes handicapées inscrites à l'agence pour l'emploi. « La proportion de demandeurs d'emploi, qui était encore de 55% au bout de 18 mois, tombe à environ 40% deux ans plus tard » explique t'on à l'Agefiph. Il apparaît néanmoins qu'en quatre ans et demi, 38% des chômeurs handicapés ont retrouvé un emploi, et qu'un tiers a bénéficié d'une aide à l'insertion sous forme d'un bilan de compétence ou d'une formation. Ce bilan à nuancer puisque le quart environ de l'effectif (22%) est sorti d'une façon provisoire ou définitive du marché du travail pour cause de préretraite, de retraite, d'invalidité, de maladie ou d'arrêt de la recherche d'emploi et qu'une partie des chômeurs et des inactifs ont occupé au moins une fois un emploi entre 1999 et 2003.
[BC][EC]Plus que la lourdeur du handicap ou le niveau de qualification des demandeurs d'emploi, c'est l'âge qui constitue le facteur le plus discriminant pour retrouver un emploi. On remarque aussi que les emplois retrouvés sont souvent précaires.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr