Le groupe Total signe un accord européen sur 'l'égalité des chances'

Résumé : La direction du groupe français Total et les syndicats européens ont signé un accord sur 'l'égalité des chances' destiné à lutter contre la discrimination, principalement des femmes et des personnes handicapées, dans les entités européennes du g

Par , le 

PARIS, 9 déc 2005 -

[BC][EC]Cet accord, "une première dans la vie sociale d'une entreprise européenne", a été signé le 21 novembre avec les fédérations européennes EMCEF, FECCIA et FECER, qui représentent notamment les syndicats français, a affirmé le directeur des ressources humaines de Total, Jean-Jacques Guilbaud, lors d'une conférence de presse.
[BC][EC]Il vise à "garantir une plus grande égalité des chances, principalement aux femmes et aux personnes handicapées" dans le "recrutement, la formation, l'évolution de carrière, la mobilité, la rémunération et l'équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle", explique le groupe qui emploie plus de 111.000 personnes dans le monde, dont près de 80.000 en Europe.
[BC][EC]Un conseil de la diversité a été créé en ce sens, destiné à identifier les "freins à la promotion" et qui devra proposer diverses mesures dans un groupe "français masculin dont la pente naturelle" ne va pas vers la promotion des femmes.
[BC][EC]"Les choses commencent déjà à bouger: de 2003 à 2005, le nombre de femmes situées à l'échelon intermédiaire entre cadre et haut dirigeant est passé de 12 à 16%", a précisé le DRH.
[BC][EC]Par ailleurs 30% de femmes cadres sont actuellement recrutées, a-t-il ajouté.
[BC][EC]L'accord contient une mesure sur la maternité, accordant aux femmes absentes pendant leur congé des augmentations individuelles destinées à "lutter contre la neutralisation salariale", a précisé Catherine Ferrant, directrice de l'innovation sociale et de la diversité.
[BC][EC]En ce qui concerne les personnes handicapées, Total "est en train d'atteindre le taux de 6%" exigé par la loi française, avec environ 1.100 employés handicapés en France.
[BC][EC]Le conseil de la diversité vise également à favoriser la promotion des salariés non-français: si 60% des 25.000 cadres sont non-français, ils ne sont que 20% parmi les quelque 350 dirigeants, a indiqué le groupe.

juc/jba/def

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr