Emploi des jeunes

Résumé : Et si la voie de la réussite, c'était l'alternance ?

Par , le 

A l'heure où l'emploi des jeunes est plus que jamais au cœur des préoccupations des Français, et tandis que Jean-Louis Borloo, ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement, lance une campagne visant à encourager l'apprentissage, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), pionnier en matière d'apprentissage dans le supérieur, élargit son offre.

Dès la rentrée 2006, un DUT Informatique, un diplôme d'études comptables et financières (DECF), un diplôme d'études supérieures comptables et financières (DESCF) ainsi qu'une licence professionnelle Industrie agro-alimentaire, option qualité, sécurité et environnement, verront le jour. Ces nouveautés complètent l'offre déjà conséquente – secteurs assurance, gestion, informatique, BTP, industrie, management - du Cnam, qui compte 2 000 apprentis dans toute la France, de niveau bac à bac+5, en contrat d'apprentissage (formation initiale) ou en contrat de professionnalisation (formation continue), tous deux rémunérés.

[BB]Une gamme de services innovante [EB]

Le Cnam a ouvert fin 2005 en Seine Saint-Denis une Maison de l'alternance qui regroupe 450 apprentis franciliens sur son site du Landy, un chiffre qui passera à près de 1 000 dès la rentrée 2006. Le Cnam a développé au Landy une gamme de services innovante pour accompagner les entreprises : un interlocuteur unique leur permet de bénéficier d'informations sur l'alternance, d'être mis en relation avec les apprentis qui correspondent le mieux à leurs attentes ou encore d'obtenir de l'aide dans la gestion des dossiers… Le Conservatoire envisage en outre de développer l'apprentissage dans l'ensemble des régions françaises. Ainsi, le Cnam de Lorraine a créé en 2003 le Centre de formation d'apprentis interprofessionnel des arts et métiers qui accueille actuellement 50 apprentis préparant le DECF, en partenariat avec l'Ordre des experts-comptables. L'apprentissage demeure une des voies les plus sûres pour avoir un emploi après sa formation : l'apprenti, accompagné par un enseignant du Cnam et un tuteur de l'entreprise partenaire tout au long de son parcours, a plus de 80 % de chance d'obtenir un emploi durable dès la fin de sa formation.

Serge Mouraret

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr