Accès des personnes handicapées à l'emploi: Chirac juge que 'ce n'est pas suffisant'

Résumé : Jacques Chirac a jugé que l'accès des personnes handicapées à l'emploi n'était 'pas suffisant' même si les mesures proposées par le gouvernement 'vont dans le bon sens'.

Par , le 

PARIS, 22 nov 2006 (AFP) - "Les choses s'améliorent dans l'accès à l'emploi des personnes handicapées.
Mais ce n'est pas suffisant", a estimé M. Chirac, dont les propos étaient rapportés par le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé.
"Les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement pour proposer à chaque personne handicapée en recherche d'emploi un projet d'insertion professionnelle vont dans le bon sens", a-t-il toutefois ajouté.
Le taux moyen d'emploi des handicapés est de 4%, public et privé confondus, alors que la loi le fixe à 6%. En outre, selon le ministre délégué aux Personnes handicapées Philippe Bas, les handicapés sont deux fois plus touchés par le chômage (17% contre 8,8% pour l'ensemble de la population).
"L'Etat doit être exemplaire", a poursuivi Jacques Chirac en citant les plans triennaux de recrutement et le Fonds pour l'insertion des handicapés dans la fonction publique. "Je serai particulièrement vigilant à la mise en oeuvre de ces nouveaux instruments", a-t-il prévenu.
Le gouvernement a présenté mercredi dernier un plan en faveur de l'emploi des handicapés, qui se verront proposer "dans un délai maximum de 6 mois" un parcours favorisant leur insertion professionnelle.
M. Bas a demandé jeudi dernier aux partenaires sociaux "d'engager un travail" visant à favoriser "une véritable gestion prévisionnelle de l'emploi des personnes handicapées" déjà insérées dans l'entreprise.
es/tmo/pc

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches