Quinze mesures pour l'emploi des personnes handicapées

Résumé : La 10e semaine pour l'emploi a été l'occasion pour Gérard Larcher et Philippe Bas de présenter les quinze mesures destinées à simplifier et améliorer le parcours professionnel des personnes handicapées qui entreront en vigueur cette année.

Par , le 

[BC][EC]Deux nouveaux protagonistes vont intervenir dans le milieu de l'emploi afin d'orienter et d'accompagner au mieux les personnes handicapées. Le " référent insertion professionnelle ", intégré au sein de chaque maison départementale des personnes handicapées, devra définir l'orientation, soit directement en milieu protégé, soit vers le service public de l'emploi et coordonnera les actions d'accompagnement social ou médico-sociales tout au long du parcours d'insertion professionnel. Le " correspondant handicap ", désigné par l'Agence nationale pour l'emploi (ANPE) dans chaque bassin d'emploi, devra pour sa part animer la fonction d'accueil des personnes handicapées dans les agences locales. Pour une meilleure coordination des actions menées par les différents intervenants, les systèmes d'information seront associés. Ainsi, le dossier unique du demandeur d'emploi sera accessible au réseau Cap Emploi.

[BB]Conforter le statut des travailleurs[EB]


[BC][EC]Parmi les autres mesures annoncées, la réduction à quinze jours maximum du délai entre la décision d'orientation et le premier contact avec le service public de l'emploi et le renforcement du programme de formation Handicompétences de l'Agefiph par l'attribution de 110 M d'euros sur la période 2006-2008. Afin de conforter le statut des travailleurs handicapés en milieu protégé, dans des établissements de services d'aide par le travail (ESAT un accès à l'intéressement, une participation de l'Etat au financement de la formation continue et le co-financement des régimes de prévoyance vont être mis en place. Enfin, dans le cadre de la sous-traitance, l'Etat et l'Agefiph vont engager un programme destiné à encourager les entreprises protégées à se positionner sur ce marché. Le ministère chargé du Travail consacrera 47 M d'euros pour soutenir la modernisation des structures les plus en difficulté et le seuil des 20 000 places subventionnés dans les entreprises adaptées sera franchi, avec un budget de 243 millions d'euros.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr