Emploi des personnes handicapées

Résumé : Le Fonds d'insertion des handicapés dans la Fonction publique en crise

Par , le 

PARIS, 5 sept 2007 (AFP) - Le Fonds d'insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique (FIPHFP), crée en juin 2006, est en crise, dans l'attente de la nomination d'une nouvelle équipe de direction, a-t-on appris de sources concordantes.

 

Le FIPHFP encaisse les cotisations des organismes publics de plus de 20 salariés qui ne respectent pas l'obligation de réserver 6% de leurs postes à des travailleurs handicapés, définie par la loi de janvier 2006. Ces contributions devraient servir à aider les handicapés à entrer dans la Fonction publique, financer des aménagements de postes de travail, ou rémunérer des assistants pour maintenir en poste un handicapé.

 

Le ministère du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique a confirmé mercredi des informations de source syndicale, expliquant que, plus d'un an après l'installation du FIPHFP, ce dernier "n'avait pas produit les résultats attendus" et que "la gouvernance du fonds était en crise".

 

Après la démission du directeur de l'établissement en juin, il a été mis fin en juillet aux fonctions de la présidente du Comité national du FIPHFP, Martine Faucher.

 

"Les sommes importantes qui ont été collectées n'ont pas permis de répondre aux besoins définis par la loi. Au 31 juillet 2007, le fonds n'avait redistribué que 150.000 euros d'aides alors que les disponibilités dépassaient 70 millions d'euros et devraient atteindre en fin d'année quelque 150 millions", explique le ministère.

 

Il confirme également qu'"une pause est programmée en 2008 dans le prélèvement des cotisations (...) afin que la nouvelle gouvernance puisse se doter d'une nouvelle stratégie et de moyens d'intervention efficaces afin d'atteindre le taux de 6% de travailleurs handicapés".

 

Le ministère constate cependant une première amélioration, en raison selon lui des premières mesures de redressement, avec près de 500.000 euros d'aides distribués à la fin août.

 

Selon un communiqué des syndicats CGT, CFDT, FO, UNSA, FSU, CFTC, et CGC, publié mecredi, "les travaux du Fonds sont actuellement suspendus alors que plusieurs actions importantes étaient en cours d'élaboration pour aider au recrutement et au maintien dans l'emploi des personnes handicapées".

 

"On n'a plus de présidente, plus de directeur, plus d'équipe et plus de recettes", a résumé Anne Baltazar (FO), membre du Comité national du FIPHFP, jointe par l'AFP.

 

En 2006, l'Etat n'employait que 3,59% de personnes handicapées, les collectivités territoriales 3,47% et la fonction publique hospitalière 3,57%.

caz/vdr/ei

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches