Convention Etat et Agefiph : 3 ans d'objectifs sur le papier

Résumé : Le 20 février 2008, Christine Lagarde, Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi et Tanguy Du Chêne, Président de l'Agefiph ont signé une convention d'objectifs en présence de Valérie Létard, Secrétaire d'Etat à la solidarité.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Cette convention triennale d'objectifs fixe les lignes directrices d'actions pour mobiliser et innover pour l'emploi des personnes handicapées sur la période 2008-2010.

C'est fort de nouveaux constats que l'engagement des 2 partenaires  se portera plus particulièrement sur :

  • la formation des personnes handicapées qui reste insuffisante à ce jour dans de nombreuses régions, la compétence de la formation professionnelle ayant été transférée aux Conseils généraux et souffrant de ce fait de disparités territoriales.
  • la qualité des recrutements: le pourcentage de personnes ayant signé un CDI a perdu 9 points en 3 ans au profit de contrats plus précaires, probable effet secondaire des primes attribuées pour de nouvelles embauches.
  • les 27 000 PME «hors-la-loi» qui, à ce jour, n'emploient aucune personne handicapée malgré l'obligation, soit le quart des entreprises assujetties.
  • la durée des carrières des travailleurs handicapées: dès 40 ans le taux de chômage augmente de façon très nette pour atteindre un taux record de 69,5 % de personnes handicapées de 50 ans au chômage.

Force est de constater, qu'à ce jour, l'insertion professionnelle des personnes handicapées ne progresse pas à la hauteur des moyens mis en place. Par exemple, la convention insiste sur le fait qu'il faudra mettre l'accent sur les collaborations MDPH- Cap Emploi qui reste en-deçà des objectifs fixés par la lettre circulaire DGEFP du 30 octobre 2007.

Les moyens financiers, qui permettront de mettre en place des mesures pour infléchir ces tendances, vont être augmentés par  les nouvelles dispositions de calcul pour générer un budget complémentaire de 455 millions d'euros. La convention prévoit d'associer le FIPH-FP aux actions conjointes de l'Etat et de l'Agefiph afin d'atteindre deux de ces objectifs prioritaires : la formation et l'accès durable à l'emploi.

Le réseau Cap Emploi sera désormais piloté et financé par les 3 acteurs afin d'améliorer l'accès et le maintien dans l'emploi en proposant des mesures d'accompagnement renforcées : la prime initiative emploi (PIE), une aide pour embaucher un travailleur handicapé sortant du milieu protégé, un service d'accompagnement à la vie au travail afin de pérenniser les emplois. Le déploiement régional est prévu pour le 30 avril au plus tard.

Ces 3 acteurs seront associés aux  conseils généraux, au service public de l'emploi, aux organismes de protection sociale, aux organisations syndicales et professionnelles ainsi qu'aux associations représentatives de personnes handicapées pour mettre en place et consolider les politiques régionales de formation des personnes handicapées. La formalisation de ces politiques étant fixée pour l'ensemble des régions, à la fin de l'année 2008.

Pour les entreprises dites « à quota zéro » l'Agefiph et l'Etat prévoient de s'associer dans l'analyse d'état des lieux afin de définir des orientations spécifiques à l'accompagnement de ces établissements. Ils feront l'objet d'une communication ciblée, leurs besoins en terme de qualification des candidats seront pris en compte dans l'établissement des politiques régionales de formation.
Une base de données recensant les accords d'entreprise agrées sera mise à leur disposition afin de faciliter leur démarche vers l'emploi de personnes handicapées.

L'Agefiph prévoit par ailleurs la mise en place d'un service d'accompagnement spécifique en vue d'améliorer l'emploi direct ou le développement de la sous-traitance par des ESAT et des entreprises adaptées. Des aides financières sont également prévues pour la mise en accessibilité de ces établissements afin que l'environnement de travail ne soit plus un frein à l'embauche des personnes handicapées.

Les chiffres clés de l'emploi des travailleurs handicapés en France:
934 000 travailleurs handicapés (chiffre en hausse)
725 000 en poste dont 409 000 dans le secteur privé et 172 000 dans le secteur public
209 000 personnes handicapées à la recherche d'un emploi
111 000 embauches en 2006 (chiffre en maintien)
Un nombre annuel d'embauches multiplié par 16 en 20 ans
4,5 % des effectifs en unités bénéficiaires dans le secteur privé (2,7 % rapporté en équivalent temps plein)
93% des entreprises qui emploient des personnes handicapées sont satisfaites
90 % des travailleurs handicapés n'ont pas besoin d'aménagements spécifiques.

Au-delà de cette convention Agefiph-Etat,  l'emploi des personnes handicapées doit être l'affaire de tous, chaque année 468 000 personnes en âge de travailler (de 20 à 64 ans) connaissent une situation de handicap (alors que seulement 200 000 personnes sont reconnues travailleurs handicapés). La société se doit de respecter le droit à la différence et de voir en la diversité une source d'enrichissement mutuel sur le plan humain, tout en valorisant les compétences de tous.

Handica.com en tant qu'acteur majeur du secteur met à leur service son audience et son savoir-faire : la plateforme emploi est un espace privilégié sur lequel recruteurs et candidats ont la possibilité d'être en relation directe tout en trouvant assistance et informations en ligne pour une action prête à l'emploi.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 27-02-2008 par mpdubos :
Tout ceci ne représente une fois de plus que de beaux discours. Je suis TH avec un niveau d'études de bac + 4, et je suis toujours sans emploi donc sans ressources avec pour seul appui l'ANPE (autant dire rien). Les structures CAP Emploi ne sont absolument pas capables d'assurer un travail de qualité : ni vers les TH ni vers les entreprises.

Le 28-02-2008 par alcherb :
Que des discours,on dépense plus d'argent pour les agences de communication que pour permettre aux travailleurs handicapé d'être embauché, pourq uoi ne pas créer plus d'entreprise adaptée qui permettrait aux TH avec un niveau de qualification et un probléme physique de travailler avec un salaire dans une entreprise adaptée et permettrent à des dégrévements AGEPHIP ou FIPH plutôt que de de créer toujours des entreprises ou il faut physiquement être valide ESAT espaces, vert,blanchisserie,..)

Il y qui cumulent les retraites et les postes d'élus rémunérés ( amire ,cosneil générale,déprtés sénateurs, président de ceci celà et nous les TH on nous demande de vivre avec l'AAH ,voir le RMI,pour nous exclure
de la vie sociale.

Le 28-02-2008 par jeanlouis33350 :
je suis handicapé à la recherche d'un emploi.Je vais avoir 55ans.J'ai été licencié le 22 février 2007 et depuis je ne retrouve plkus d'emploi.Je n'ai pas la peste je suis simplement fatigué et outré du manque de considération des personnes de notre âge.

Le 08-03-2009 par boyer georges :
bonjours je suis delegue syndical, je cherche des reponse sur des accord triennale pour l'entreprise. je voudrais l'integre a la NAO au mois de mai, et signee si l'entreprise possede les 6% dans 3ans comme s'est prevus .j'ais suivi une formation avec Force ouvriere a l'UD63 en 2008 je suis une personne sans andiquape pouver vous n'envoyer un modelle d'accord mreci

cordialement

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr