Nouvelle hausse des intentions d'embauche prévue en 2008

Résumé : Le nombre d'embauches projetées par les entreprises en 2008 est en hausse (+6,1%), pour la seconde année consécutive, avec près de 1,3 million de recrutements prévus...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Nouvelle hausse des intentions d'embauche prévue en France en 2008 (Unedic)



Le nombre d'embauches projetées par les entreprises en 2008 est en hausse (+6,1%), pour la seconde année consécutive, avec près de 1,3 million de recrutements prévus, selon la septième enquête annuelle sur les besoins de main-d'oeuvre (BMO) publiée mercredi par l'Unedic.

 

Les employeurs affiliés à l'assurance chômage envisagent de réaliser 1.298.142 embauches en 2008, soit 74.900 de plus qu'en 2007, ce qui "confirme le retournement des perspectives de recrutement amorcé l'an dernier", note l'Unedic. Toutes les catégories d'établissements sont concernées, mais les perspectives s'améliorent surtout dans ceux comptant plus de 20 salariés.

 

Sur le total des intentions d'embauches, toutes ne seront pas des créations nettes d'emplois, certaines correspondant notamment à des transferts de salariés au sein d'une même entreprise, d'autres à des salariés changeant d'entreprise sans changer de métier.

 

Les embauches à vocation saisonnière reculent de 3,3 points comparé à 2007 mais représentent encore un quart des projets de recrutement. Le recours au personnel saisonnier reste concentré dans quelques secteurs, notamment l'hôtellerie-restauration, où la proportion dépasse 60%.

 

Par secteur, l'amélioration des intentions d'embauche concerne surtout le tertiaire (+41.300), qui regroupe 60% du total. Dans l'industrie manufacturière, le redémarrage des recrutements "s'amplifie en 2008" (+15.800) pour atteindre 123.000, selon l'enquête.

 

A l'inverse, la reprise des intentions d'embauche observée en 2007 dans la construction "s'infléchit fortement" à 164.000, soit 3.000 projets supplémentaires après un bond de 25.700 l'an passé.

 

Comme l'année dernière, les plus recherchés sont les métiers de service, liés notamment à l'activité touristique et aux services aux particuliers (animateurs socioculturels, cuisiniers, employés de maison, etc), mais il s'agit souvent d'emplois saisonniers.

 

Les métiers des services aux entreprises (agents d'entretien, secrétaires, hôtesses d'accueil, etc) figurent aussi dans les plus demandés.

 

Dans les fonctions d'encadrement, les ingénieurs informatiques et cadres commerciaux sont toujours très recherchés (+7% sur un an), selon l'Unedic.

 

Six intentions d'embauche sur dix émanent désormais de prestataires de service (ingénierie, centres d'appels, transport routier, etc).

 

Globalement, plus de la moitié des recrutements (51,1%) sont désormais jugés difficiles par les employeurs, une hausse de plus de cinq points comparé à 2007. "Dans plusieurs secteurs d'activité, comme l'industrie des biens d'équipement ou les transports, l'augmentation des difficultés de recrutement est très nette et n'épargne plus les grands établissements", note l'Unedic.

 

La construction reste néanmoins le secteur ayant le plus de mal à trouver des candidats (maçons, plâtriers, etc), puisque près des trois quarts des embauches y sont jugées difficiles.

 

L'enquête BMO, réalisée en novembre 2007 dans les 26 Assedic de France métropolitaine et les quatre Assedic des départements d'Outre-mer avec le concours du Credoc, a concerné les 1,5 million d'établissements affiliés à l'assurance chômage, dont plus de 355.000 ont répondu, précise l'Unedic.

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Réagissez à cet article !  

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches