Le milieu protégé de travail

Résumé : Le milieu protégé de travail apparaît souvent comme une stigmatisation de la personne handicapée et pourtant !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le milieu protégé de travail

 

Le milieu protégé de travail apparaît souvent comme une stigmatisation de la personne handicapée et pourtant !

 

Travailler pour chacun, handicapé ou non handicapé, permet d'acquérir plus d'autonomie grâce à l'apport financier, permet à chacun de se sentir citoyen à part entière, est facteur d'intégration sociale. Travailler en milieu protégé ESAT (établissement et service d'aide par le travail) et en EA (entreprise adaptée) permet à beaucoup de personnes handicapées de vivre ces trois aspects, et de s'insérer dans les circuits économiques de façon permanente.

 

Ils bénéficient de la solidarité nationale pour compenser une efficience réduite, mais leur travail n'est pas occupationnel, il a une vraie valeur économique. En France, 120 000 personnes travaillent en ESAT et 20 000 en EA.

 

C'est là l'aspect le plus courant des ESAT et EA. Un autre aspect plus rare est l'utilisation de ces deux outils, l'ESAT et l'EA, comme tremplin vers un emploi en entreprise « ordinaire ». Pour beaucoup la marche est trop haute pour trouver un tel emploi de but en blanc. Leur passage dans l'ESAT ou l'EA peut permettre d'acquérir ou de réapprendre les règles qui régissent le monde du travail.

 

Ces ESAT et EA, que l'on peut qualifier « de transition », sont encore peu nombreux en France, mais combien utiles. Cela concerne tous les types de handicaps, moteur, intellectuel, psychique,... Ils donnent le temps à la personne de construire son projet professionnel, le temps de le valider par des stages, des mises à dispositions en entreprise « ordinaire », ou de distinguer le rêve de la réalité. La transition est un vrai projet pour l'établissement, car il oriente toute son organisation, ce ne peut être fait comme çà en passant !

 

A l'issue d'un parcours, qui lui est propre, la personne peut trouver un emploi en milieu ordinaire, ou en connaissance de cause rester dans le milieu protégé.

 

Il y a là une dynamique forte qui permet à la personne handicapée de devenir acteur de son projet. On est loin de la stigmatisation du début !!

Réagissez à cet article !  

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr