Les personnes handicapées doublement touchés par le chômage

Résumé : Malgré une législation contraignante et des pénalités renforcées pour les entreprises mauvaises élèves, les personnes handicapées souffrent toujours d'un taux de chômage deux fois supérieur à celui des personnes valides.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 14 nov 2008 (AFP) -
Le chômage, bien que légèrement en baisse, reste élevé, autour de 17% chez les personnes actives handicapées (contre 7,2% pour l'ensemble de la population active). Fin septembre 2008, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés immédiatement disponibles s'élevait à 202.000, en baisse de 3,4% en un an.
Plus d'un demandeur d'emploi handicapé sur quatre (27%) s'est inscrit au chômage en raison d'un problème de santé, notamment à la suite d'un licenciement pour inaptitude.
Le taux d'emploi des personnes handicapées dans les entreprises reste inférieur aux 6% requis par la loi: en 2006, il était de 4,4% dans le privé; guère mieux qu'en 2002 (4,2%) et de 3,5% dans la fonction publique.
En équivalent emplois à temps plein, les handicapés représentent 2,7% des salariés.
27.000 entreprises sur les quelque 100.000 concernées n'emploient aucun handicapé, préférant payer des pénalités financières.
Certes le nombre de personnes handicapés en emploi augmente: 715.000 personnes handicapées avaient un emploi fin 2006, soit 4% de plus en un an.
Mais la hausse s'explique notamment par l'augmentation des emplois à temps partiel ou sur CDD, selon une étude de la Dares (ministère de l'Emploi).
Selon l'Agefiph (fonds d'insertion pour l'emploi des handicapés), 52% des salariés handicapés sont ouvriers (contre 35% en général) et 20% occupent des postes de cadres, professions intermédiaires ou techniciens (contre 43%).
La moitié des emplois occupés par les personnes handicapées se concentre sur 22 métiers, avec une prédominance pour ceux d'agents d'entretin et agents administratifs.
Une grande majorité de personnes handicapées (575.000) travaillent en milieu ordinaire de travail, 105.000 en établissements et services d'aide par le travail et 35.000 sont des travailleurs indépendants.
mv/jba/dlm

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 17-11-2008 par viddha :
je suis dans ce cas de figure je suis reconnu travailleur handicapè.depuis fevrier 2008 je n'arrive pas a trouver d'emploi,j'etais manutentionnaire sans diplome.actuellement je ne touche plus d'allocation assedic donc sans revenu,j'ai etais envoyer par une boite d'interim dans une entreprise sans qu'ils voyent le site et les conditions de travail.ces boites envois les gens dans ces entreprises ou ils prennent des risques car ils ont la pression et très envie de travailler. Du coup beaucoup accepte des choses qu'ils n'auraient pas accepter en tant normal et les entreprises et boites d'interim profite de tout cela au detriment de la securitè

Le 17-11-2008 par balderas :
bonjour, ayant eu l'aah pour cancer , et ayant de lourdes sequelles des interventions chirurgicales, j'ai ete poussé par la caf, a demander ma retraite {tres minimes]j'avais un petit boulot de distributeurs de publicité,la cnav m'a ordonné de demmissionner, j'ai eu ma pension 180 euros plus l'aspa, [2 mois} on m'a coupé l'aspa en disant que mes revenus etaient trop haut????
je me retrouve avec 195 euros par mois.les fonctionnaires qui s'occupes des handicapés sont es incapables , et les lois et decrets bien mal faits, merci

Le 17-11-2008 par balderas :
Bonjour, ayant eu l'aah pour cancer , et ayant de lourdes séquelles des interventions chirurgicales, j'ai été poussé par la caf, a demander ma retraite {très minimes]j'avais un petit boulot de distributeurs de publicité,la cnav m'a ordonné de démissionner, j'ai eu ma pension 180 euros plus l'aspa, [2 mois} on m'a coupé l'aspa en disant que mes revenus étaient trop haut????
je me retrouve avec 195 euros par mois.les fonctionnaires qui s'occupe des handicapés sont es incapables , et les lois et décrets bien mal faits, merci

Le 17-11-2008 par DIALLO :
A la suite d'un accident, reconnu TH je ne trouve pas un emploi fixe, on me promène entre ANPE,stage,Agence d'Intérim.

Le 17-11-2008 par Aimée :
"la semaine de l'emploi pour les personnes handicapées".Les entreprises adaptées et les ESAT sont tributaires des donneurs d'ordre pour du travail,actuellement beaucoup d'entreprises sont en difficultés et licencient même avec du bénéfice.Les salariés handicapés,nos dirigeant malgré les promeses font quoi? qu'ils soient de gauche et se glorifiant d'être humanistes,ou de droite que font-ils?
Aimée

Le 18-11-2008 par hugo1703 :
handicapé depuis 1976 à 80%, je viens d'être licencié pour inaptitude par l'URSSAF de mon département après 25 ans de carrière.Actuellement je suis en 2e catégorie. Je vais assigner mon employeur aux prud'hommes pour licenciement sans cause réelle et sérieuse,pour non respect des préconisations de la médecine du travail...etc. En 1 mot pour conclure, il faudrait un peu plus de respect pour les personnes handicapées.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr