Les associations se mobilisent pour 'un revenu décent'

Résumé : Le collectif d'associations liées au handicap 'Ni pauvre, ni soumis', annonce une mobilisation du 27 au 29 mars en France pour réclamer de nouveau 'un revenu d'existence décent pour les personnes qui ne peuvent travailler en raison de leur

Par , le 

Handicap: Les associations se mobilisent du 27 au 29 mars pour 'un revenu décent'

PARIS, 26 mars 2009 (AFP) -

Un an après leur grande manifestation nationale à Paris, qui avait rassemblé près de 35.000 personnes selon les organisateurs et 16.500 selon la police, NPNS affirme dans un communiqué "fêter un anniversaire au goût amer".
"Depuis un an, les appels et les actions de NPNS et les témoignages de détresse des personnes se multiplient dans toute la France, le président de la République et le gouvernement ne veulent pas comprendre ni entendre", disent les associations.
Le mouvement demande "d'urgence" que soient pris deux engagements "d'ici le
29 mars": l'élargissement de la prime de solidarité active de 200 euros (prévue au 1er avril notamment pour les Rmistes), aux titulaires de l'AAH (allocation adulte handicapé) ou de l'allocation supplémentaire d'invalidité, et l'ouverture d'un "Grenelle de la solidarité" sur l'instauration d'un revenu d'existence.
Du 27 au 29 mars, les personnes handicapées vont se mobiliser, sous des formes différentes : manifestation comme à Marseille le 28 mars où un millier de personnes sont attendues dans la rue, distribution de tracts sur l'autoroute près de Valence et manifestation en ville, "mur de visages" à Versailles...
Le collectif, qui avait réuni le 29 mars une pétition de 80.000 signatures, réclame un revenu au niveau du SMIC brut pour "des centaines de milliers de personnes handicapées, atteintes de maladie invalidante ou victimes d'accident du travail, qui ne peuvent pas ou plus travailler et sont condamnées à vivre toute leur vie sous le seuil de pauvreté" (817 euros par mois pour une personne seule).
La question des ressources des personnes handicapées a été insuffisamment traitée par la loi handicap de février 2005, estiment les associations.
Elle a créé une "prestation de compensation" destinée aux aides matérielles et humaines, mais n'a pas amélioré les revenus d'existence, disent-elles.

mv/tma/DS

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

 

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches