Une vendeuse handicapée victime de discrimination

Résumé : Une vendeuse britannique ayant une prothèse à un bras a engagé mercredi à Londres une action en justice contre la chaîne d'habillement Abercrombie & Fitch, affirmant s'être vu interdire le contact avec les clients

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

LONDRES, 24 juin 2009 (AFP) - Riam Dean, une diplômée en droit de 22 ans, qui est née sans bras gauche, a décidé de poursuivre pour discrimination et rupture de contrat la marque américaine, très appréciée des jeunes adultes. Selon la presse, elle demanderait jusqu'à 20.000 livres (23.500 euros) de dédommagements.
Mme Dean a déclaré mercredi devant un tribunal des Prud'hommes londonien s'être "interrogée sur sa valeur en tant qu'être humain" après s'être vu confinée à la gestion des stocks de son magasin, parce qu'elle ne respectait pas le strict code vestimentaire d'Abercrombie & Fitch.
Elle a expliqué avoir initialement été autorisée à porter un cardigan pour couvrir sa prothèse. Puis cette autorisation lui a été retirée et elle a été conviée à travailler en arrière-salle, le cardigan n'étant finalement pas jugé acceptable par ses patrons.
Mme Dean a dit s'être sentie "ridiculisée" quand son manageur lui a indiqué qu'elle serait à nouveau autorisée à travailler comme vendeuse si elle retirait le cardigan. "Je me suis sentie personnellement dévaluée, humiliée et ne pouvais argumenter car je n'aurais jamais eu raison", a-t-elle dit au tribunal.
La défense d'Abercombrie & Fitch devait encore se faire entendre devant le tribunal, mais une porte-parole de la chaîne a déjà décrit comme "inexacte" la version des faits présentée par Mme Dean.
"Abercrombie & Fitch a une forte politique anti-discrimination et anti-harcèlement, et est déterminé à fournir un environnement digne et d'un grand soutien à tous ses employés", a déclaré cette porte-parole.

cyb/elm/fka

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

 

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 01-08-2009 par vanini :
ils racontent ce qu'ils veulent,je viens de faire un cdd ds le pret a porter enfant,j'ai caché mon handicap car je savais qu'il ne m'embaucherait pas,de plus la responsable c'est permise de me dire en rigolant car je lui ai signalé que j'avais mal sur le coté"il ne faut pas etre handicapée ici et( ceux devant temoin,a savoir l'une des vendeuses en cdi,mais je sais que je ne pourrais aller + loin leur parole contre la mienne a savoir (l'handicapée),et la petite vendeuse n'osera appuyer ses dires car elle sera mise dehors donc que faire accepter tout merci de vos reponses

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr