Epinglé pour refus d'embauche d'une personne handicapée

Résumé : La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) a donné raison à une personne handicapée à laquelle un établissement public de santé avait opposé un refus d'embauche.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

CRETEIL, 24 sept 2009 (AFP) - La jeune fille, aujourd'hui âgée de 21 ans, avait saisi la Halde le 31 mai 2007 après s'être vue opposer par l'hôpital psychiatrique Paul-Guiraud de Villejuif (Val de marne) un refus d'embauche au seul motif de son handicap.
Fille d'une salariée de l'hôpital, la jeune fille, atteinte d'une infirmité motrice cérébrale, avait postulé peu auparavant pour un emploi saisonnier.
Après avoir reçu une "première réponse positive de la chef du bureau du personnel", elle avait reçu trois jours plus tard un courrier de la directrice des ressources humaines lui signifiant un refus "compte tenu de sa mobilité réduite", a expliqué sa mère à l'AFP.
Dans sa décision du 29 juin et reçue fin août par la plaignante, la Halde souligne que "seul le médecin agréé est habilité à apprécier l'aptitude physique du candidat à l'exercice" d'une fonction. Or, dans ce cas, la décision "a été prise par la DRH" sans même qu'un médecin se soit prononcé, a observé Bruno Liébon, du syndicat CGT de l'hôpital Paul-Guiraud.
La Halde recommande à l'hôpital d'indemniser la plaignante "en raison du caractère discriminatoire" de la décision prise à son encontre. Elle lui recommande aussi de mettre en place "un dispositif d'information et de sensibilisation au recrutement et à l'accueil des agents publics handicapés".
Contactée, la direction de l'hôpital n'a pas souhaité s'exprimer pour l'instant.
Dans un communiqué dénonçant une pratique "insupportable", la CGT s'étonne aussi que, "comble de cynisme", la DRH puisse "dans le même temps être membre d'un jury +Trophée Comundi+" qui récompense notamment "ceux qui mettent en oeuvre une démarche innovante pour l'intégration des handicapés".
Dès réception de la décision, la jeune fille, qui fait des études littéraires et "a depuis travaillé dans d'autres endroits sans problème", selon sa mère, a envoyé une lettre en recommandé à la direction de l'hôpital.
"A ce jour, elle n'a toujours pas de réponse", a déploré sa mère.
sp/im/phc

 « Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-09-2009 par volson :
Je suis élu du personnel dans l'établissement que la halde vient d'épingler. Les représentants du personnel avaient déjà dénoncé dans les instances ce refus manifeste de notre établissement d'ouvrir ses portes aux handicapés.
Ce qui vient de se produire, qui ne nous étonne pas de la part de la DRH actuelle nous révolte cependant.
Jusqu'ici les préconisations de la Halde sont restées sans effet et la direction reste muette, ce qui est un handicap dramatique pour un établissement de santé. Joel Volson syndicat sud-santé de l'hôpital Paul Guiraud de villejuif

Le 17-06-2011 par itaka fulgence :
je suis en recherche du travail , comme Agent de
maintenance polyvalent. j'ai une longue expérience en tant qu'agent de maintenance et d'entretien dans les établissement scolaires.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr