L'emploi des personnes handicapées par l'Etat progresse

Résumé : L'insertion des handicapés dans la Fonction publique se développe, mais n'est encore qu'un 'frémissement', a expliqué vendredi le Fonds d'Insertion pour les Personnes handicapés dans la Fonction publique (FIPHFP) lors d'une conférence

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 6 nov 2009 (AFP) -Le taux d'emploi de travailleurs handicapés dans les trois fonctions publiques (Etat, hospitalière et territoriale) était de 4,2% au 1er janvier 2008, avec 195.000 personnes (contre 163.500 personnes en 2005), a rappelé Jean-François de Caffarelli, directeur du FIPHFP.
Le FIPHFP, placé sous tutelle de l'Etat, a été créé en 2005 pour collecter et redistribuer les contributions des employeurs publics ne respectant pas leurs obligations d'employer au moins 6% de travailleurs handicapés. Seuls les employeurs de plus de 20 salariés sont assujettis au FIPHFP.
Plus précisément, le taux est de 4,1% dans la Fonction publique d'Etat (FPE), de 4,7% dans la Fonction publique hospitalière (FPH) et de 4,6% dans la Fonction publique territoriale (FPT).
Les ministères dit "sociaux" sont "assez proches des 6%", les autres entre
3 et 4%, a précisé M. de Caffarelli.
Les contributions au FIPHFP s'élevaient pour 2008 à 183 millions d'euros (contre 148 millions en 2008): 79 millions d'euros de la FPT, 49 millions de la FPH et 55 millions de la FPE. Elle devrait être de plus de 200 millions en 2010, a-t-il dit.
Le montant des aides versées aux employeurs publics est passé de sept millions d'euros en 2005 à 37 millions en 2008, et à près de 90 millions pour la fin 2009, a-t-il indiqué.
"Cela commence à mordre, mais on n'en est qu'à des frémissements", a souligné M. de Caffarelli.
Le FIPHFP veut développer l'apprentissage des personnes handicapées (qui ne sont que quelques dizaines actuellement), en finançant notamment des référents pour la prise en charge du handicap. "L'objectif est que les entreprises recrutent 1.000 apprentis par an dans les trois Fonctions publiques", a-t-il précisé.
Autres actions à venir: inciter les employeurs à embaucher les personnes handicapées recrutées via à un contrat d'accompagnement à l'emploi (CAE), avec des primes à l'insertion de 6.000 euros. "Plusieurs milliers" de handicapés sont actuellement en CAE dans la Fonction publique, a-t-il expliqué.
Enfin, pour renforcer l'accessibilité des locaux aux travailleurs handicapés, le FIPHFP a créé un fonds de 50 millions d'euros, pour les employeurs employant plus de 10 handicapés.
Ce fonds s'ajoute à l'aide à l'accessibilité du poste de travail, déjà existante et plafonnée à 15.000 euros par poste.
caz/im/jpa

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-11-2009 par naima :
après avoir fait face à la discrimination du fait de mes origines, de ma couleur, j'ai réussi mes études puisque j'ai une licence, et aujourd'hui mon combat est contre l' handicap (minime pourtant mais apparemment qui dérange (tremblements que d'actions et pourtant cela ne m' a jamais empêché de gérer ma vie de famille, mais.....

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr