Réactions aux déclarations de Jean-François Roubaud

Résumé : Dans l'interview qu'il a accordée à handicap.fr, Jean-François Roubaud, président de la CGPME, justifie le report des sanctions financières à l'encontre des EQZ par la situation économique. Ce qui a fait réagir certains de nos blogueurs.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Marie Decker, Les femmes en disent long: http://lesfemmesendisent.blogs-handicap.com

« Certains veulent revenir sur les avancées obtenues ces dernières années. »
Pour Marie Decker, blogueuse et responsable de la plate-forme Emploi du site handicap.fr, ce report est une mesure très malvenue, qui s'inscrit comme un nouveau recul par rapport à l'esprit de la loi de 2005 et à ses objectifs.

« Après les tentatives du gouvernement pour obtenir des dérogations aux normes d'accessibilité (finalement refusées par le Conseil constitutionnel), ce report donne un mauvais signal. Le gouvernement voudrait-il revenir sur cette loi qui a fait naître tant d'espoirs ? »

« La plupart des PME concernées ont engagé des mesures pour recruter des travailleurs handicapés ou pour recourir aux entreprises du secteur protégé. Seules une poignée d'entre elles (l'Agefiph cite le chiffre de 5 000 PME) fait de la résistance. Celles-ci n'ont encore rien entrepris alors qu'elles étaient largement informées de leur obligation. Un sursis de six mois ne changera rien à leur mauvaise volonté. »
« Les arguments invoqués, notamment par la CGPME, laissent entendre que l'obligation d'emploi des TH vient alourdir la barque des PME et contribuent à stigmatiser une population déjà fragilisée. »
« Sur les blogs, la colère monte. Les personnes handicapées ont l'impression que la société française avait commencé à prendre conscience de leurs besoins et ils redoutent que l'élan ne retombe. Voire que certains reviennent sur les avancées obtenues ces dernières années. »

Walter Salens, Handicapés et travail: http://handicapesettravail.blogs-handicap.com

« Les PME bénéficient de nombreux dispositifs pour remplir leur obligation d'emploi. »
Pour Walter Salens, blogueur et fondateur d'une entreprise du secteur adapté dans l'Oise, les EQZ ont été largement informées. En outre, elles disposent de nombreux moyens de remplir leur obligation d'emploi et de minorer le montant de leur contribution.

« La date butoir du 1er janvier 2010 était connue depuis longtemps. L'Agefiph a largement informé les PME sur leurs obligations vis à vis des travailleurs handicapés. Il est donc faux de prétendre, comme M. Roubaud le fait, qu'elles n'étaient pas toutes au courant.

Par ailleurs, la loi de 2005 a donné aux entreprises la liberté de définir leur politique d'emploi à l'égard des travailleurs handicapés. Elles disposent désormais de toute une série de dispositifs pour remplir leur obligation d'emploi. Aujourd'hui, de nombreux organismes, privés, publics ou associatifs, peuvent les conseiller à ce sujet.

Enfin, pour ne pas peser sur les politiques d'emploi à l'égard d'autres publics, les PME peuvent minorer leur contribution. C'est notamment le cas de celles qui emploient des salariés de moins de 26 ans ou de plus de 50 ans ou bien qui recrutent des chômeurs de longue durée. »

Lire aussi:

o Actualité : les PME ont-elles ou non 6 mois de plus pour se mettre en règle ?
http://informations.handicap.fr/art-actualites-1.0.0.0-3129.php

o Rappel : que dit la loi de 2005 sur l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés ?
http://informations.handicap.fr/art-actualites-1.0.0.0-3130.php

 

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr