Protocole pour favoriser l'emploi des handicapés à la mairie de Paris

Résumé : Un protocole visant à améliorer quantitativement mais aussi qualitativement l'emploi des handicapés à la mairie de Paris a été présenté jeudi par les adjoints Pénélope Komitès (Verts, Handicapés) et François Dagnaud (PS, Ressources humaines)

Par , le 

PARIS, 3 juil (AFP)

- Un protocole visant à améliorer quantitativement
mais aussi qualitativement l'emploi des handicapés à la mairie de Paris a été présenté jeudi par les adjoints Pénélope Komitès (Verts, Handicapés) et François Dagnaud (PS, Ressources humaines).

Négocié pendant des semaines avec les syndicats, ce texte, qui sera soumis au Conseil de Paris réuni à partir de lundi, prévoit une "politique
volontariste" de la ville pour atteindre en 2007 le taux légal d'emploi des travailleurs à handicap, qui est de 6%.

Ce taux est actuellement de 4,16% (soit 1.638 personnes) dans les services municipaux et départementaux (Paris étant à la fois Ville et département), les emplois étant concentrés dans 5 directions (Protection de l'environnement,
Jardins...). La moyenne française se situe à 4,02%.
Procédant à 7.000 recrutements par an, la capitale dispose d'un levier important pour améliorer ce pourcentage.
Mais la mairie veut aussi adapter les conditions de carrière et de travail de ses personnels handicapés qui, à 92%, sont de catégorie C et sont
concentrés dans quelques fonctions : 19% des travailleurs handicapés parisiens occupent un poste d'éboueur, 12% sont agents administratifs, 8% ouvriers d'entretien, autant agents de surveillance... Peu accèdent aux fonctions
d'encadrement.
Le protocole prévoit donc un important volet de formation ainsi que des lignes budgétaires pour aménager des postes de travail et permettre aux
personnes handicapées de se présenter aux concours de la ville.
La condition de ces travailleurs fera l'objet d'un comité technique paritaire annuel spécifique.

Pénélope Komitès et François Dagnaud ont indiqué que le protocole - qui sera signé par Bertrand Delanoë et les organisations syndicales mardi après son passage en Conseil de Paris - aura vocation à inspirer des politiques comparables dans les organismes satellites de la mairie : sociétés d'économie mixte, Centre d'action sociale, OPAC...

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr