Handicap-social-emploi

Résumé : La discrimination des handicapés au travail ne diminue pas, selon la FNATH

Par , le 

LES SABLES D'OLONNE (Vendée), 18 sept (AFP) - La discrimination des handicapés au travail ne diminue pas, ont rappelé les responsables de la
Fédération nationale des accidentés du travail et handicapés (FNATH) lors du 43e congrès de l'association, jeudi aux Sables d'Olonne.
"Il faut être plus sévère, appliquer des sanctions", selon Marcel Royer, secrétaire général de la FNATH : "L'exemple de la Sécurité routière montre que cela donne des résultats".
"La situation est dramatique, les handicapés sont deux fois plus longtemps au chômage que les valides et la législation est constamment bafouée", a affirmé à l'AFP M. Royer.
Près de quatre entreprises de plus de 20 salariés sur dix ne respectent pas la loi de 1987 qui les oblige en principe à employer des handicapés. Selon la FNATH, la faute en revient pour partie à l'Etat, qui tarde à transposer en
droit français une directive (loi) européenne de 2000 sur l'égalité de traitement au travail.
Ce texte précise notamment la notion des "aménagements raisonnables", que chaque entreprise devrait réaliser dans ses installations pour rendre possible l'emploi de personnes handicapées.
La FNATH doit appeler pendant son congrès à ce que la future autorité de lutte contre les discriminations, que le gouvernement compte mettre en place en 2004, inclut la cause des handicapés.
La secrétaire d'Etat aux handicapés Marie-Thérèse Boisseau, attendue au congrès vendredi, devrait y préciser les contours du projet de loi
d'orientation qu'elle compte soumettre au parlement au printemps 2004.
cs/caz/pmg

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches