1 000 aides à la création de poste pour les EA ?

Résumé : 1 000 aides promises pour accompagner l'emploi des travailleurs handicapés en entreprises adaptées. A l'heure où la Loi de finances 2015 prend corps, les acteurs du secteur souhaitent rappeler à Manuels Valls les engagements du Gouvernement.

Par , le 

Réagissez à cet article !

La crise, le chômage, la précarité… Mais qu'allait faire l'emploi dans cette galère, a fortiori celui des personnes handicapées qui sont deux fois plus au chômage que les travailleurs valides et y restent deux fois plus longtemps ? 423 000 DETH (demandeurs d'emploi handicapés) fin juin 2014, soit une progression de 80% en 4 ans. Il est pourtant un domaine qui tire son épingle du jeu, c'est celui du secteur adapté. Les EA (entreprises adaptées), entreprises ordinaires qui ont la particularité d'employer au moins 80 % de personnes handicapées, ont créé 1 760 postes entre 2011 et 2013 et ont participé à la réduction de leur chômage massif. Mais ce n'est pas encore assez !

Encore 1 000 aides sur deux ans

En décembre 2011, dans le cadre du « Pacte pour l'emploi en entreprises adaptées », l'État, sous la plume de François Fillon, s'était engagé à financer 3 000 aides au poste, à raison de 1 000 aides par an pendant 3 ans, pour atteindre l'objectif de 22 536 aides au terme du Pacte. A l'issue de cette échéance triennale, seulement 1 760 aides ont donc été « consommées », les entreprises n'ayant malgré tout pas été en mesure de proposer des créations de postes à hauteur du quota fixé. Il reste donc 1 240 aides en suspens. Face à cette situation, en décembre 2013, le ministre du Travail s'était engagé, à apporter 1 000 aides supplémentaires à la création de postes, proposant un étalement sur deux ans (2015-2016). Une promesse que l'UNEA (Union nationale des entreprises adaptées) attend avec impatience de voir concrétisée. 

Lettre à Manuel Valls

Dans cette optique, et parce que tous les acteurs du secteur croient aux vertus de ce modèle, ils ont donc adressé, le 9 septembre 2014, un courrier à Manuel Valls.  Le Gouvernement finalise en effet les arbitrages du Projet de Loi de Finances 2015 (verdict probablement fin septembre), et ils tenaient à « solliciter la confirmation des engagements pris en décembre 2013 ». En d'autres termes à lui rafraîchir la mémoire ! Et de lui rappeler que le « le bilan des engagements des acteurs du secteur adapté est très positif » et que « le modèle Entreprise adaptée confirme la pertinence de son rôle et la réussite de sa mission d'inclusion sociale des personnes handicapées éloignées de l'emploi. » Aujourd'hui, les EA emploient 30 000 salariés dont 24 000 travailleurs en situation de handicap. Un rendez-vous avec le Premier ministre est par ailleurs sollicité pour partager cet « enthousiasme » de vive voix !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches