Emploi et handicap : ça ressemblera à quoi en 2025 ?

Résumé : Quels défis à relever d'ici 10 ans pour l'emploi des personnes handicapées? Plus de postes,plus d'accessibilité, une meilleure formation... Une étude prospective,1ère du genre en France,envisage de multiples scénario et propose des pistes d'action

Par , le 

Réagissez à cet article !

2025 ? C'est encore un peu loin et c'est justement pour cette raison qu'il est important de se projeter sur une question qui peine à mobiliser le milieu du travail : l'emploi des personnes handicapées. C'est pourquoi une étude, dévoilée le 8 octobre 2015, a pris le parti de dessiner cet horizon. Elle a pour titre : « Travail Handicap et Entreprise 2025, Quels champs des possibles pour l'emploi des personnes handicapées en 2025 ? ». Elle part du constat suivant : les objectifs fixés par les lois de 1987 et de 2005 (6% de travailleurs handicapés dans les établissements de plus de 20 salariés) n'ont pas été atteints. Les entreprises et les professionnels de l'accompagnement ont aujourd'hui besoin d'anticiper, d'imaginer le monde de demain pour proposer dès maintenant des solutions, des approches pertinentes.

1 500 heures de confrontations

C'est la première étude prospective réalisée ainsi en France. Initiée par L'ADAPT, en partenariat avec le groupe Société Générale, elle a mobilisé 7 grandes entreprises et le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) et a demandé plus d'un an de travail. Elle vise à doter les acteurs impliqués dans le champ du handicap, et en particulier les entreprises, de moyens d'anticiper, de se préparer aux éventuels changements et à offrir aux parties prenantes également mobilisées (syndicat, grandes associations, régions, acteurs publics, PME) des clés pour mieux agir. Au total, cette réflexion prospective a été coconstruite par plus d'une centaine de participants issus du monde de l'entreprise. Plus de 1 500 heures de confrontations au sein de différents groupes !

Six scénarios, entre pessimisme et utopie

Cette étude commence à détailler six scénarios contrastés qui permettent d'envisager la variété des évolutions possibles de l'environnement global (contexte économique, social, politique, etc.) et ses conséquences sur les entreprises, le travail et les personnes handicapées. L'un d'eux est résolument pessimiste : il poursuit les tendances à l'œuvre depuis dix ans, pendant encore dix ans et aboutit à « une voie sans issue ». A l'inverse, le scénario le plus volontariste (utopiste ?) prévoit un travail pour tous dans une société réellement accessible. Entre ces deux extrêmes, l'étude se prend à imaginer (à rêver ?) des compromis plus réalistes. Quelques exemples : la diversité serait considérée comme un facteur d'efficience économique, certaines entreprises poursuivraient leur politique à l'ancienne tandis que d'autres feraient preuve d'innovation ou encore des personnes bénéficieraient du soutien financier de la puissance publique et développeraient des activités variées qui leur permettraient d'occuper une place dans la société ne passant plus par le travail. Dans le scénario le plus plausible, défini comme celui « de la 2e chance », les moyens de la politique de l'emploi seraient concentrés sur les publics qui en sont les plus éloignés et passeraient par la formation professionnelle (vidéo en lien ci-dessous) ; le taux d'activité des personnes handicapées progresserait alors de façon sensible pour s'établir à 55 % (+ 10 points) mais le taux de chômage resterait cependant élevé.

Quels défis à relever ?

De ces scénarios prospectifs ou imaginaires, il ressort 4 défis prioritaires pour développer l'emploi des personnes handicapées : la formation professionnelle considérée comme « la » priorité, la sensibilisation des PME, celui de l'augmentation de la part des jeunes handicapés dans l'enseignement supérieur et dans les lycées d'enseignement général qui constitue la prochaine frontière à franchir pour l'Éducation nationale et enfin celui des ESAT (Etablissements et services d'aide par le travail) et les EA (Entreprises adaptées). Neuf autres défis « essentiels » sont également nidifiés. Pour ne pas rester dans le prospectif, les entreprises contributrices à cette étude ont identifié de futures pistes d'action en faveur de l'emploi des personnes handicapées. Un site « Travail et handicap 2025 » a vu le jour (en lien ci-dessous) qui rassemble les résultats de cette étude.

 

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr