500 000 chômeurs handicapés : ça ne s'arrange pas !

Résumé : Le chômage des personnes handicapées toujours en hausse : +1,9% malgré une légère reprise de l'activité économique en France. Elle peut en partie s'expliquer par une hausse des reconnaissances du handicap.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

495 674, c'est le nombre de demandeurs d'emploi en situation de handicap (DEBOE) inscrits à Pôle emploi à la fin du premier trimestre 2017. Le chiffre (datant de fin mars 2017) vient de tomber, rendu public le 7 juillet par l'Agefiph ; en hausse de 1,9% par rapport à 2016 (486 258) (article en lien ci-dessous). Ils représentent ainsi 8,5% de l'ensemble des demandeurs d'emploi. Parmi eux, 400 000 n'ont exercé aucune activité réduite au cours du mois. Le chômage des personnes handicapées est caractérisé par une forte proportion de seniors (près d'un demandeur sur deux est âgé de 50 ans ou plus) et par une ancienneté d'inscription importante (près d'un sur quatre est inscrit depuis 3 ans ou plus).

Recrutement et maintien dans l'emploi en baisse

Les Cap emploi ont contribué à près de 14 900 recrutements de travailleurs handicapés, dont 63% de CDI ou de CDD de 6 mois et plus, soit une baisse de 4% en un an. La baisse des contrats aidés enregistrée au 1er trimestre 2017, particulièrement forte dans le secteur marchand, à impacté les résultats des placements des Cap emploi. Le nombre de maintiens dans l'emploi est également en diminution, les Sameth ayant réalisé plus de 4 800 maintiens au 1er trimestre 2017, soit une baisse de 5% en un an. Selon l'Agefiph, cette évolution serait néanmoins « à prendre avec précaution du fait d'un nouveau marché initié en 2017 avec des modifications sur le périmètre d'intervention des Sameth ».

Hausse des reconnaissances

Cette situation peut s'expliquer par une forte hausse des reconnaissances administratives du handicap ; 2,7 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans (chiffres 2015) ont une RQTH, soit 300 000 de plus en 2 ans. Ce nombre a doublé en 10 ans. Leur taux de chômage atteint 19% ; il est le double de celui de population générale. Seulement 35% des personnes handicapées sont en emploi, soit 938 000, dont 70% dans le secteur privé.

Mobilisation des employeurs ?

La mobilisation accrue des employeurs s'est traduite par une hausse de la part des établissements employant au moins une personne handicapée (de 60% en 2006 à 78% en 2014) et par une baisse des établissements sans action positive (ni emploi direct, ni recours à la sous-traitance) dont la part est passée de 29% en 2006 à 6% en 2014.

Embellie économique pour tous ?

Bonne nouvelle du côté de l'Insee ? Selon l'institut, notre croissance devrait s'élever à 1,6% en 2017, ce qui permettrait à l'économie française de générer plus de 200 000 emplois marchands, quasiment comme en 2016. La hausse attendue de l'emploi serait supérieure à la variation de la population active et le taux de chômage (grand public) devrait donc diminuer pour atteindre 9,4% fin 2017. Cette relative embellie aura-t-elle un impact bénéfique sur l'emploi des personnes handicapées ? En attendant, à deux reprises en juillet, Édouard Philippe s'est exprimé sur ce thème, demandant notamment au Cese (Conseil économique social et environnemental) de se mobiliser, en priorité, sur ce sujet (articles en lien ci-dessous). Des raisons d'y croire ?

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-07-2017 par Hollande aux arrêts :
Un scandale d'état et monsieur Hollande est toujours en liberté

Le 11-09-2017 par Elo :
En même temps cela n'est pas surprenant. Les personnes handicapées ou reconnues travailleur handicapé ont une réelle difficulté à trouver un emploi. Pour ma part je ne peux que chercher un emploi à temps partiel ou une formation mais aucun centre de formation ne propose du temps partiel et question emploi c'est très compliqué de trouver. Nous sommes soit disant aidés par le cap emploi ou agefiph ou même éventuellement geiq emploi mais ce dernier ne proposent que des emplois à temps plein. Nous sommes aidés soit disant mais en réalité nous devons nous débrouiller seul

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr