486 258 chômeurs handicapés : comprendre la hausse !

Résumé : Un niveau jamais atteint pour les chômeurs handicapés ! La faute à une conjoncture économique tendue et au vieillissement de la population active. La hausse est toutefois plus modérée que les années précédentes.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Alors que le Gouvernement publie les chiffres du chômage pour juin 2016 en hausse de +0,3%, qu'en est-il, plus particulièrement, de la situation des travailleurs handicapés ? Le 23 juin 2016, l'Agefiph rend public le « Tableau de bord national - Emploi et chômage des personnes handicapées ». Fin mars 2016, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés (DEBOE) s'élève à 486 258. Un niveau jamais atteint ! Il continue de progresser (+5,3% en un an) mais à un rythme toutefois plus modéré que les années précédentes.

799 jours en moyenne au chômage

Les personnes handicapées, qui représentent 8,4% de l'ensemble des demandeurs d'emploi (soit un chômeur sur douze, contre seulement 1 sur 16 en 2007), présentent toujours des difficultés particulières d'insertion (âge élevé, plus faible niveau de formation...) qui se matérialisent par une forte ancienneté d'inscription au chômage : 799 jours en moyenne, soit plus de 200 jours de plus que pour l'ensemble des publics. Depuis fin 2007, le nombre des demandeurs d'emploi handicapés a été multiplié par 2,3 (+136%), quand celui de l'ensemble des chômeurs n'augmentait « que » de 76%. Cette hausse peut s'expliquer, globalement, par un climat économique tendu, qui pénalise en premier lieu ce type de public, mais également par une recrudescence de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé due au vieillissement de la population active (avec notamment le recul de l'âge de la retraite) et au durcissement des conditions de travail dans certaines branches.

Une croissance des insertions et des maintiens dans l'emploi

Au 1er trimestre 2016, les Cap emploi ont contribué à plus de 15 500 recrutements de travailleurs handicapés, soit une hausse de 9% en un an. La forte mobilisation des contrats aidés enregistrée depuis plusieurs années s'est poursuivie et même accentuée. La croissance des maintiens dans l'emploi s'est également poursuivie (+7% en un an et +30% en deux ans), les Sameth (organisme qui facilite le maintien dans l'emploi des personnes handicapées dans les entreprises du secteur privé et les établissements du secteur public) ayant réalisé plus de 5 000 maintiens au 1er trimestre 2016 avec, comme pour les recrutements, un pourcentage de femmes égal à 50%. Les employeurs concernés sont à 70% des employeurs de 20 salariés et plus.

Perspectives d'emploi en France

D'une manière plus générale, l'activité économique a crû de 0,6% en France au 1er trimestre 2016, portée notamment par une demande intérieure (consommation des ménages et investissement) très dynamique. L'Insee estime que la croissance atteindrait 1,6% en 2016 (après +1,2% en 2015), accélération provenant des services marchands et de la construction. L'emploi salarié marchand a continué de progresser au 1er trimestre 2016 (+ 40 000 après + 47 000 au 4e trimestre 2015), le tertiaire restant dynamique malgré le ralentissement de l'intérim. Les perspectives d'embauches étant favorables, l'économie française créerait 139 000 emplois marchands en 2016 (après 109 000 en 2015). Au 1er trimestre 2016, le taux de chômage global s'est stabilisé à 10,2% en France (9,9% en Métropole), en recul de 0,1 point sur un an. Au cours des trimestres suivants, la hausse attendue de l'emploi serait supérieure à celle de la population active et le chômage diminuerait de 0,4 point pour atteindre 9,8% fin 2016. De quelle manière cela impactera-t-il les travailleurs handicapés, c'est une autre affaire !

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 29-06-2016 par occitan :
Comme le souligne l'article en partie, la sous qualification d'un bon nombre de personnes en situation de handicap est LE vrai problème. Et si par hasard, le même travail peut être exécuté par une machine, un robot ou un ordinateur (comme pour les non-handicapés) alors aucune chance. Ce n'est pas particulièrement la "faute" à la conjoncture économique. L'organisation du travail est en train d'être bouleversée, ce changement va toucher tout le monde, les personnes peu ou pas formées et peu qualifiées seront les premières concernées. La question de la formation adaptée est MAJEURE pour n'importe qui.

Le 29-06-2016 par princesse :
je confirme, cela fais 5 fois en un peu moins d'1 an qu'on me refuse a cause du handicap ... : sois disant on peu pas adapter le materiel, je fais l'entretien sans dire mon pb, et a la fin je le dis, et la comme par magie voila que je suis plus la personne qu'il leur faut ... il fut un temps je pouvais cacher ce pb, mais comme ma malvoyance evolue rapidement aujourd'hui je suis obligée d'en parler, et visiblement ça pose un enorme probleme. obligation d'embauche? mon oeuil ! et aprés on se fais traiter de tout les noms: de profiteurs de la societe

Le 30-06-2016 par Pasdebol :
Il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade.

Fernand Raynaud

Le 30-06-2016 par pascal rault :
bonjour
jais eu 55ans le 16 juin 2016 ,licencier le 23 janvier 216 apres 23 ans d'entreprise,pour inaptitude.
actuellement en IJ pour une doubles fractures tibia péroné.
ensuite chomage....d'apres la carssat je pourrait partir en retraite anticipé le 1 juillet 2020.
pour 2 raisons, 1 longue carrière;2 ma RQTH de + de 25 ans.
j'espère que le nouveau gouvernement me compliquera pas les textes a ce niveau car j'ai pas envie de faire de rab..
en revanche la loi devrait obliger les entreprises à respecter les embauches pour nous .
et que dans chaque département des forum pour l'emploi nous concernent soit plus nombreux . car CAP EMPLOI ET L'EPI de cluses 74300 reste inefficace ..
la preuve ma femme sa fait 7 ans qu"elle cherche 1 emploi dans le ménage .. merci a tous et bon courage..

Le 30-06-2016 par Aubert :
Handicap.fr recrute-t-il ?
En m'embauchant, le site pourrait contribuer à faire reculer le chômage des personnes handicapées.

Le 01-07-2016 par marion :
La raison de la hausse? entre 6 et 10 mois pour que la MDPH prenne une décision (et encore, c'est la fourchette basse. Pour ma part, Pôle Emploi ne peut pas s'occuper de mon cas "pas de leur compétence" alors quand est-ce que les VRAIS conseillers emploi handicap qui travaillent en MDPH pourront accéder à cette entreprise qui détient toujours le monopole des statistiques de chômage? il faudrait que Cap Emploi ait un conseiller dans chaque Agence Pôle Emploi, par exemple, en embauchant des TH (et compétent ça existe, sisi)... je dis ça, je dis rien :)

Le 03-07-2016 par Appel aux personnes handicapées :
Les associations de personnes handicapées sont complice des ces discriminations en agissant pas
Il est vraiment temps de trainer la France devant la justice européenne

4,5 ans que le gouvernement Hollande discrimine les personnes handicapées
Appel aux personnes handicapées il est temps de prendre votre avenir en mains

1) il faut barrer la route à cette gauche raciste envers les personnes handicapées l'année prochaine
2)Saisir la justice européenne

Le 03-07-2016 par memee :
je pense malheureusement que beaucoup de personnes sont facilement déclaré "handicapé"quand on voit que l'on demande le même rendement qu' au valides chercher l'erreur.Que l'on m'explique.

Le 28-07-2016 par rose :
je suis inscrit à pole emploi je demande de faire une formation ou je pourrai trouver un travail sur carif-oref la conseillère me dit c'est cap emploi qui s'occupe de cela je demande à cap emploi il me dise que c'est pole emploi ils maintienne tous les personnes handicapé dans le chômage c'est volontaire je l'ai constaté.

Le 24-11-2016 par Stéphane :
Constats dans ma recherche d'emploi :

- 1 Aucune personne en Pole Emploi, fusse en Pole Emploi Cadres,ne sait accompagner, conseiller ou informer un chercheur d'emploi bénéficiant d'une Reconnaissance de Travailleur Handicapé.
Je n'y ai jamais été "suivi" réellement par un conseiller (ils changent de site, et parfois de ... fonction ! au sein de leur agence)

- 2 J'ai donc, après recherche, contacté et rencontré une consultante de CAP EMPLOI Paris, pensant qu'un diplômé d'une des meilleures grandes écoles de commerce pouvait les intéresser et intéresser leurs entreprises partenaires La aussi, aucun suivi !

- 3 Une proposition faite, mais inadaptée pour un cadre marketing, me rendre dans un atelier ESAT pour handicapés mentaux lourds ... (non non, ce n'est pas une plaisanterie)

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches