Hello Handicap PME : "Les PME méritent leur événement"

Résumé : Du 4 au 8 décembre 2017, le salon de recrutement en ligne "Hello Handicap PME", exclusivement dédié aux petites et moyennes entreprises, se tiendra pour la première fois. Le point avec Nicolas Bissardon, organisateur de l'événement.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Handicap.fr : Hello Handicap PME (du 4 au 8 décembre 2017) met en relation des candidats handicapés avec des recruteurs de tous secteurs. Quelle différence avec Hello Handicap, qui s'est tenu fin octobre 2017 ?
Nicolas Bissardon : Le principe est le même, mais avec un plus grand accompagnement pour les PME (Petites et moyennes entreprises). Le traitement des candidatures est réalisé par des travailleurs indépendants handicapés, professionnels du recrutement. Ces consultants traitent les candidatures pour l'ensemble des entreprises participantes. Suivant les profils, ils vont pouvoir orienter le candidat vers celle qui lui conviendra mieux, grâce à une bonne connaissance de tous les postes existants sur le site. Ce qui élargit le champ des possibles.

H.fr : Et pour les employeurs, quelle valeur ajoutée ?
NB : Tous nous ont transmis leurs offres et leurs critères de sélection. Les consultants respectent cela et leur soumettent une suggestion de candidature qualifiée et pertinente. Contrairement à Hello Handicap, cet accompagnement est gratuit pour les PME et compris dans l'invitation, grâce à notre partenaire principal, le groupe de protection sociale Klésia, mais aussi grâce à Pôle Emploi et à l'Agefiph.

H.fr : C'est donc avec ce partenaire que l'idée d'un salon spécial PME est née ?
NB : Lors de nos précédents salons, Klésia soutenait déjà des villages PME qui ont abouti à d'excellents résultats. Ensemble, nous avons pensé qu'il était important d'aller plus loin en créant un événement dédié à ces entreprises et de leur proposer ce dispositif gratuitement, les petites et moyennes entreprises n'ayant pas toujours de service RH (ressources humaines). Les PME sont à l'origine de la majorité des emplois en France et méritent un salon à part entière parce que bien souvent, par manque de visibilité, de temps ou de ressources, elles peinent à trouver les talents dont elles ont besoin. Avec elles, nous faisons la promotion de processus de recrutement plus agiles, parfois plus pragmatiques, et surtout de perspectives de carrière encore plus concrètes.

H.fr : Les postes recherchés nécessitent-ils des niveaux de qualification élevés ?
NB : L'un des métiers les plus représentés concerne le digital, mais également le commerce. Il y a aussi des postes en logistique, dans le domaine de la qualité ou de l'environnement... Une centaine de postes sont à pourvoir pour un niveau baccalauréat, voire même sans qualification. C'est assez hétérogène.

H.fr : En face, qu'en est-il du niveau de qualification des candidats ?
NB : Pour le moment, nous avons une majorité de candidats titulaires de qualifications supérieures à un bac+2.

H.fr : En amont des entretiens, que peuvent préparer les candidats pour mettre toutes les chances de leur côté ?
NB : Nous leur recommandons de préparer un projet professionnel et de s'entraîner à présenter son parcours. Ils peuvent également nous contacter pour tout renseignement ou conseil. L'enjeu est fort mais les candidats doivent comprendre que sur un salon de recrutement, le contexte est favorable ; les recruteurs sont là pour sélectionner des compétences. De plus, s'ils ont été retenus pour un entretien, cela signifie que leur profil correspond. Il faut donc réussir à dépasser ce trac. Pour cela, il existe des ateliers disponibles chez Pôle emploi. Les entretiens se font ensuite par téléphone ou par chat. Un chiffre dont nous sommes fiers ? : deux candidats sur trois sont retenus à la suite de leur entretien téléphonique.

H.fr : Vous avez reçu un bel accueil de la part des PME, avec plus d'une centaine de recruteurs inscrits. Combien de candidats sont en lice pour le moment ?
NB : L'engouement est évident. Plusieurs milliers de candidats se sont déjà inscrits en trois jours, pour plusieurs centaines d'offres d'emploi partout en France. Ce qui témoigne de la nécessité d'un tel événement, à la fois nouveau et original. L'emploi est un engagement durable chez Handicap.fr. Depuis 15 ans, nos initiatives pour ouvrir l'emploi aux personnes handicapées sont nombreuses et Hello Handicap est la plus saluée. Pour cette édition inédite réservée aux PME, nous avons d'ailleurs reçu le parrainage du Parlement européen, du président de la République Emmanuel Macron, de la ministre du Travail Muriel Pénicaud et de Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge du Handicap.

© Hello Handicap PME / Nicolas Krief

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-11-2017 par louna :
Bravo pour cette belle dynamique professionnelle qui montre que les choses bougent dans le champ du handicap...prouvant ainsi qu'il ne s'agit pas de démarches ponctuelles mais devant devenir aussi naturellesque les autres salons! La taux de chômage pour les personnes atteintes d'un handicap est trop fort en France! Ilest temps de réagir!

Le 27-11-2017 par flamme :
bonjour, belle initiative cette rencontre, mais pourquoi ne pas amener aussi des personnes désirant créer leur entreprise, pour connaître toutes les ficelles. Je parle de cela car mon mari reconnu travailleur handicapé souhaiterai créer sa boîte mais comment la faire,

Le 03-12-2017 par Rebecca CHAPPE -CEFRA :
Bravo pour cette initiative! Mettre en lumière les PME qui sont les premiers employeurs pour les personnes handicapées en milieu ordinaire, cest une très bonne idée !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr