Emploi : l'Agefiph veut redynamiser l'alternance

Résumé : Principal frein vers l'emploi, le niveau de qualification des personnes handicapées est devenu l'une des grandes priorités de l'Agefiph. L'organisme a ainsi mis en place " un plan alternance " jusqu'en 2015 pour faciliter leur insertion.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

L'objectif du plan alternance, lancé le 1er juin dernier, est double : faire face aux besoins en formation des personnes handicapées et inciter les entreprises à recruter via ce dispositif. « Le niveau de qualification des personnes handicapées est moins élevé que celui de la population générale », témoigne Sylvain Gachet, directeur Grand Compte à l'Agefiph, également en charge du plan alternance. « Nous avons donc souhaité faire de la formation l'une de nos priorités. Après une baisse de près de 20 % des contrats en alternance par rapport à 2011, nous espérons relancer la mécanique puisque ce dispositif est un moyen très efficace pour combiner formation et insertion professionnelle ». En 2012, 52 % des apprentis handicapés sortis en alternance depuis 2007 avaient un emploi, dont 33 % au sein de l'entreprise dans laquelle ils avaient effectué leur apprentissage.

Des mesures à la fois incitatives et compensatoires

Concrètement, l'Agefiph a modifié les mesures en renforçant les aides directes aux entreprises ainsi qu'aux personnes. Dorénavant, le forfait pour les employeurs signant un contrat de professionnalisation s'étendra de 1 500 à 7 500 euros en fonction de la durée contre 1 000 à 4 000 euros auparavant. Le forfait du contrat d'apprentissage passe quant à lui de 1 500 à 9 000 euros contre 1 000 à 6 000 euros au préalable. Dans le même temps, l'aide versée à l'employeur en cas de transformation en CDI du contrat s'étendra de 2 000 à 4 000 euros contre 1 000 à 2 000 euros avant la mise en place de ce plan.
Le forfait de l'aide à la personne est lui aussi revalorisé et étendu. Il s'établit à 1 500 euros pour un contrat supérieur ou égal à 6 mois et à 3 000 euros pour une période supérieure ou égale à 12 mois. « Avant, cette aide ne concernait que les plus de 45 ans. Elle est désormais sans limite d'âge et sera doublée pour les plus de 45 ans. Le contrat de professionnalisation est souvent utilisé dans le cadre d'une reconversion professionnelle. Or, le salaire n'est pas très élevé pendant la période de stage, il est donc nécessaire de fournir une aide supplémentaire », note Sylvain Gachet.

Coup double pour les entreprises

En délivrant des diplômes dans le cadre de l'apprentissage et des certifications dans celui de la professionnalisation, le dispositif est sans conteste un outil puissant de formation, mais pas seulement. « Il permet aux différents collaborateurs de mieux connaître la personne et ainsi, de lever les doutes ou idées reçues qui peuvent toujours exister en entreprise ». Enfin, l'alternance permet de faire coup double pour les entreprises d'une certaine taille, obligées par la loi d'employer des TH et de mettre en place des contrats en alternance sous peine de sanctions financières.

Benjamin Dusaussoy

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Benjamin Dusaussoy. »

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 19-09-2013 par FABISIAK :
cherche une reconversion dans un centre axé sur
le travail administratif.
Cordialement,
Dominique FABISIAK

Le 19-09-2013 par Mario :
C'est de la poudre aux yeux! Nous savons tous que les entreprises ne jouent pas le jeu quand aux embauches de travailleurs handicapés.
Un contrat en alternance: C'est un véritable PARCOURS DU COMBATTANT!! Je rigole.
Quand à l'Agefiph, ferait bien de revoir son site internet. Pour s'y inscrire c'est déjà une épreuve!

Le 21-09-2013 par ALIEN :
Je confirme !
je fais parti d'un parcours "passerelle vers l'alternance" j'arrive à la fin sans entreprise donc sans contrat pro (je prospecte depuis plus d'un an).

Le 03-10-2013 par déçue :
il y a une grande différence entre ce qui est publié, c'est-à-dire les intentions, et ce qui est fait par les entreprises, les actes. cela fait un an que je cherche un contrat pro. en vous écoutant, ça doit etre facile, non ? prouvez-vous le !

Le 09-10-2013 par fahimsos :
Comme personne handicapé jétais au forum de la concorde la semaine dernière, jai fait pratiquement tous les stands réserver au handicapé ce qui ma déçu : les recruteurs ont trouvé la moyen pour débarrasser des demandes eh « je vous invite daller sur notre site www…..laisser votre cv on verra… » Pourquoi le déplacement et lespoir dexprimer….
Dautres part jaimerais ben que les organismes comme AGEFIPH facilite laccès au contrat dapprentissage sans demandé au candidat daller lui-même chercher une école puis lentreprisse ce nest pas facile !!!!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches