Connaître la déficience auditive

Résumé : Qu'est-ce que le handicap auditif ?

Par , le 

Réagissez à cet article !

La déficience auditive, appelée aussi surdité, est une dégradation définitive de l'audition provenant d'une altération du système auditif.

Il existe différentes sortes de surdités, qui vont d'une surdité légère à profonde, en passant par des surdités moyennes et sévères. Le rapport aux sons varie en fonction de l'âge et du degré de surdité.

La majorité des personnes se sont pas sourdes de naissance mais le sont devenues avec l'âge, suite à une maladie (la surdité est la première maladie professionnelle), ou plus jeunes en écoutant de la musique trop fort (avec un baladeur, en boîte de nuit, en concert...)

La France compte 5 millions de personnes déficientes auditives dont 2 millions ont moins de 55 ans.

On distingue :

• les déficiences légères lorsque la perte est de 20 à 40 décibels, les sons faibles ne sont plus entendus.
• les déficiences moyennes correspondant à une perte comprise entre 40 et 70 décibels. A ce stade de nombreux sons de l'environnement sonore sont difficilement perçus et une aide auditive est conseillée.
• les déficiences auditives sévères où la perte auditive est comprise entre 70 et 90 décibels ; le port d'une aide auditive obligatoire pour améliorer la communication.
• les déficiences auditives profondes pour une perte supérieure à 90 décibels. La parole est souvent remplacée par le langage gestuel ; les aides auditives peuvent avoir une certaine efficacité mais sont parfois remplacées par un autre dispositif de réhabilitation qui est l'implant cochléaire.

(source : http://www.audition-infos.org )

Quel est le langage des sourds ?


Pour communiquer entre elles, les personnes sourdes ont le choix entre plusieurs langues :

La Langue des Signes Française (LSF) qui nécessite un apprentissage très long, en institut spécialisé la plupart du temps. C'est une langue à part entière avec sa grammaire et sa syntaxe. La construction des phrases et la logique de la LSF sont très différentes de la langue française. Son apprentissage par les sourds s'apparente donc à ce que pourrait être l'apprentissage du japonais pour nous. Il y a une langue des signes par langue orale. La LSF est parlée par .... personnes en France.

Les personnes sourdes ont un mode de rédaction différent du nôtre et une compréhension de la langue écrite qui n'est pas toujours aisée (tout dépend du fait que les personnes soient sourdes de naissance ou pas).

Le langage parlé complété : gestuel au niveau du visage avec des expressions complétées par des signes de la main à proximité du visage.

Comment les personnes sourdes peuvent-elles communiquer avec les personnes entendantes ?

Les personnes sourdes apprennent à lire sur les lèvres. C'est la lecture labiale. Pour faciliter cette lecture, il faut que l'interlocuteur se place face à la personne sourde, en pleine luminosité (mais pas à contre-jour) et parle lentement sans parler plus fort.

Chaque personne sourde ne maîtrise pas forcément de la même façon les différents langages et modes de communication. Cela ne veut pas dire qu'elle n'est pas capable de compréhension, simplement elle peut ne pas nous comprendre tout comme un japonais qui viendrait en France sans parler lui-même notre langue, le français !

Mais, dans tous les cas, l'attention nécessaire pour comprendre les entendants via les expressions du visage ou la lecture labiale implique une très grande concentration de la part des personnes sourdes d'où une fatigabilité plus forte.

Faites vous-même l'expérience et mettez vous pendant une soirée des bouchons dans les oreilles... vous réaliserez rapidement que :

  • Vous aurez du mal à comprendre ce que vous dit votre entourage
  • Vous serez fatigué par l'effort de concentration nécessaire à essayer de comprendre les autres
  • Vous vous sentirez rapidement exclu de la conversation
  • C'est le quotidien pour une personne sourde !


Comment se comporter ?

Nous même devons faire l'effort de traduire et comme à juste titre le handicap ne se voit pas, nous avons tendance à oublier la surdité d'une personne. Quand une personne sourde côtoie des personnes entendantes, si personne ne lui traduit, elle se sent isolée et exclue. Les personnes sourdes se replient parfois sur elles-mêmes.

Alors, pour bien communiquer, voici quelques précautions ou idées à prendre :

  • Évitez de parler dans un milieu bruyant. Réduisez le plus possible les bruits ambiants.
  • Placez-vous bien en face de la personne,
  • Ne vous mettez pas à contre-jour
  • Ne hurlez pas !!
  • SVP, pas de chewing gum, pas de main devant la bouche
  • Inutile de plus articuler, parlez juste un peu plus lentement que d'habitude
  • Faites des phrases courtes, allez à l'essentiel
  • Utilisez des mots simples
  • Mimez au maximum
  • Vérifier régulièrement que la personne a bien compris votre message et, le cas échéant, reformulez.
  • Si la personne est accompagnée d'un interprète, adressez-vous directement à la personne sourde et non à son interprète.
  • En réunion : évitez de parler à plusieurs en même temps/faites de comptes-rendus systématiques/pensez à fermer la fenêtre s'il y a du bruit dehors, même s'il fait chaud.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches