Neurodiversité au travail : stop au gâchis de talents !

Résumé : "La Beauté de la neurodiversité au travail" est une nouvelle série et campagne de sensibilisation dédiée à la valorisation des compétences de tous types de travailleurs neuroatypiques. Début 2018, un 1er épisode sur l'autisme est en ligne.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Pour rien au monde je ne souhaiterais être débarrassé de mon autisme ». Gwénael, 38 ans, est autiste Asperger. Il travaille pour la société NetApp, spécialiste de la gestion de données, en tant que chef de projet informatique. Quelles forces peut-il apporter à son entreprise ? À l'inverse, quelles faiblesses son manager doit-il prendre en compte ? Inédite, la série La beauté de la neurodiversité au travail met en avant le parcours de ce salarié neuroatypique dans une vidéo de six minutes. Un premier épisode est en ligne depuis janvier 2018 (ci-dessous).

Un management compatible avec la différence

Initiatrice de cette série, Gabrielle Blinet, elle-même autiste Asperger, a eu l'idée de petits reportages vidéo pour présenter des personnes neuroatypiques, c'est-à-dire pourvues d'un fonctionnement neurologique différent et épanouies dans leur environnement professionnel. « J'ai été heureuse une fois au travail durant ma carrière car j'ai eu la chance d'avoir un management compatible avec ma différence cognitive qui m'a permis d'apporter de belles réussites à mon employeur », confie-t-elle. Comme elle, Gabrielle souhaite mettre en avant des salariés, des entrepreneurs, des personnes travaillant en PME (petites et moyennes entreprises) ou au sein de gros organismes publics grâce à une campagne de sensibilisation principalement destinée aux recruteurs. Des personnes neuroatypiques prêtes, comme Gwénael, à partager leur parcours, leurs obstacles et leurs points fors.

« Je l'assume encore plus aujourd'hui »

« J'ai la chance d'avoir une autonomie complète, pour moi c'est primordial, explique ce salarié de NetApp qui dispose de temps de télétravail et d'un environnement adapté. J'ai une facilité naturelle pour analyser des problèmes et les résoudre, prendre un problème sous un angle différent. Ma plus grosse faiblesse concerne les relations sociales. J'ai beaucoup de mal à décoder les émotions des autres ». Grégoire, son manager, salue quant à lui sa capacité à créer une relation de confiance avec les clients, tout en sachant dire non au bon moment. Et Gwénael d'ajouter : « Cela fait deux ans que je suis conscient de mon autisme. Je l'assume encore plus aujourd'hui et je ne pourrai pas devenir quelqu'un d'autre.  C'est ce qui fait que je suis talentueux dans mon métier ».

Stopper le gâchis de talents

Travailleurs dyslexiques, dyspraxiques, dyscalculiques ou porteurs de TDAH (troubles de l'attention avec hyperactivité)… D'autres profils de personnes neuroatypiques en entreprise devraient être mis en avant dans les prochains épisodes. Sur demande, l'équipe de La beauté de la neurodiversité au travail peut organiser une projection en entreprise à l'occasion d'une conférence, d'un atelier ou d'un débat. La séance peut par ailleurs être suivie d'une présentation d'entreprises européennes et nord-américaines ayant fait le choix de la neurodiversité « comme levier d'innovation ». Les neuroatypiques sont sculpteurs, peintres, écrivains, artisans d'art, artisans cadres, ouvriers, médecins, agriculteurs… Pour Gabrielle Blinet, c'est « une mine d'or neuroatypique qui est enfouie sous les pieds des dirigeants français, publics ou privés. Il serait dommage de prolonger ce gâchis de talents ».

© La beauté de la neurodiversité au travail

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 13-04-2018 par STOP aux massacres !!! :
Appel aux RH des entreprises en France arrêter le massacre !!!
La compétence et l'intelligence sont plus importantes que l'apparence

Le 20-05-2018 par Janine :
Merci!!!c'est la 1ere fois que je l 'entends,je le pense depuis 30 ans

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr