Ponction 30 millions sur le budget du Fiphfp : officiel !

Résumé : La menace planait sur le Fiphfp depuis août 2016. Elle est désormais officielle. 30 millions seront prélevés sur le budget de l'emploi des personnes handicapées pour financer la sécurité sur les campus universitaires. Ça grince très fort !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

30 millions d'euros ! Le financement de la sécurisation des universités serait assuré par une exonération du versement de la cotisation au Fiphfp (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) pour l'année 2016 (article en lien ci-dessous). L'annonce, dans un tweet de Najat Belkacem, ministre de l'Education nationale, datait du 31 août 2016 : « La rentrée se fera dans des conditions de sécurité renforcée. Nous apporterons 30 millions d'euros pour cela ». Les nombreux tollés qui l'avaient accompagnée n'ont pas suffi à reléguer le projet au fond d'un tiroir. Depuis le 20 janvier 2017, la décision est effective, annoncée lors d'une commission spécialisée du Fiphfp une semaine plus tard.

Aux dépens des travailleurs handicapés

Représentant un coût de 30 millions d'euros pour cette institution, cette mesure pourrait porter un coup préjudiciable à ses finances et donc par conséquent à l'emploi des personnes en situation de handicap dans les trois versants de la fonction publique. Dans un communiqué, le CFE CGC s'insurge : « La politique d'emploi en faveur des personnes en situation de handicap ne peut en aucune façon être la variable d'ajustement des autres politiques publiques. » Et de rappeler que le Fiphfp a pris récemment des mesures visant à améliorer le dispositif des emplois d'avenir pour les personnes en situation de handicap, afin qu'il constitue un réel tremplin vers l'insertion professionnelle. Dans un contexte de baisse des recettes du Fonds, cette retenue financière ne pourra que fragiliser ses actions.

Annuler cette ponction

Nathalie Makarski, présidente de la fédération des services publics du CFE CGC, précise qu'un courrier a aussitôt été adressé au Premier ministre pour réclamer l'annulation de cette ponction, rappelant que le Fiphfp, tout comme l'Agefiph (son homologue pour le privé), ont déjà subi des prélèvements de trois fois 29 millions d'euros chacun pour le financement des contrats aidés. En l'état, le Fiphfp a une « survie » estimée entre 12 à 18 mois, et son Comité national recherche de nouvelles sources de financement afin de pérenniser (sauver ?) son engagement. Ça ne va pas aider ! Probablement d'autres réactions à venir…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 31-01-2017 par Lilouw :
Cela prouve une nouvelle fois à quel point les handicapés sont des personnes insignifiantes et pour lesquelles rien ne doit être fait car elles sont gênantes plus qu'à très choses.... vive l'état francais actuel.....

Le 31-01-2017 par Castinel :
Encore les mêmes qui doivent encore pompé.
Je suis reconnu travailleur handicapé.
Merci la France

Le 01-02-2017 par memee :
Quand on voit ça de quoi être dégouté.Que l'on ponctionne nos élus (filon, cahuzac etc.... une honte. ces politiques qui veulent donner des leçons.

Le 01-02-2017 par choulia :
c'est d'autant plus abject que son futur financement n'est pas assuré.
y a t il une pétition pour dénoncer ce racket !

Le 02-02-2017 par Handichom :
Bjr je suis attristé et d'une fatigue amère. 18 années de TH comme ils disent et un CAE CUE pour solde de tout compte voilà le traitement qui nous est réservé. Je pense à tous mes égaux handicapés. Courage

Le 02-02-2017 par Juliana :
C'est inadmissible, on impose aux entreprises de respecter le quota et en cas de non-respect de verser une prime de pénalité. Au final, je me pose la question si ce n'est magouillée et renflouer indirectement la caisse de l'état déficitaire. Cela prouve qu'il y a un non respect des personnes qui sont en réelles difficultés à "occuper un emploi".
C'est désolant mais en même temps, cela ne me surprend plus...

Le 02-02-2017 par thomas serge :
et nous on galère pour aménager nos véhicule de plus le handicap rapporte bravo

Le 02-02-2017 par raphael54 :
que ce gouvernement dégage il n'a rien fait depuis 5 ans, quand on sait qu'avec l'aah on du mal à vivre et surtout quand on un enfant à faire soigner, on en a déjà pas assez franchement rien ne va dans ce pays, on a un gouvernement qui se fiche du peuple et ils manquent surtout d'humanité ben elle est belle la france.

Le 02-02-2017 par MARIE2 :
Et dire qu'on reproche aux handicapés de réclamer des
contrats au titre des 6% d'emplois. On aurait pu en instruire des formations pour handicapés avec ces 30millions d'euros. On a pourtant préféré virer des handicapés sous prétexte qu'ils allaient coûter cher aux contribuables avec leur formation. Et si on allait leur expliquer de qui se sert de qui !

Le 02-02-2017 par chock :
A moins qu'on ne recrutent les agents de sécurité, parmi les TH ? ...
Qd à Raphael54, il faut parler de ce que l on connait, c est mieux...

Le 05-02-2017 par mamancate33 :
vaste blague que les emplois réservés: réservés dans les mairies aux rois des stades et aux "copains" qui peuvent renvoyer l'ascenseur !

Le 05-02-2017 par koke maman :
Pourquoi ne pas prélever sur les indemnités des parlementaires qui servent a rémunérer des emplois fictifs?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches