Pôle emploi : 2 nouveaux dispositifs pour les sourds

Résumé : Pôle emploi teste 2 nouveaux dispositifs pour favoriser la prise en charge immédiate en agence des demandeurs d'emploi sourds et malentendants. Un espace dédié propose, en visio-conférence, les services d'un interprète en LSF.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Un demandeur d'emploi sourd entre dans son agence Pôle emploi. Un agent l'accompagne vers un espace dédié où il peut échanger avec un interprète disponible via un système d'exploitation informatique équipé du dispositif de visioconférence de traduction en langue des signes, Sourdline.

Visio LSF : une réponse immédiate

Béatrice Dufour, conseillère à l'agence de Poitiers Futuroscope, a testé ce dispositif à l'occasion d'un entretien physique avec un demandeur d'emploi sourd venu suivre l'avancement de sa demande d'aide à la formation. « L'interprète en visioconférence a tout de suite été disponible et très aidant. C'est comme s'il avait été dans le bureau avec nous. L'entretien a été fluide ce qui m'a permis de répondre rapidement et efficacement aux questions du demandeur d'emploi. » Comme tous les conseillers concernés des agences tests, Béatrice a bénéficié d'une demi-journée de présentation des outils et de sensibilisation à l'accueil des personnes sourdes et malentendantes. « Grâce à ce système, j'ai vraiment apprécié de pouvoir leur apporter les mêmes services et niveau d'information qu'aux autres demandeurs d'emploi. »

D'autres services...

Pour les demandeurs d'emploi malentendants, des « boucles magnétiques », qui  permettent une audition amplifiée, sans les sons parasitaires d'une zone d'accueil, sont mises à leur disposition au sein des agences. Par ailleurs, depuis le mois de mars 2015, le dispositif 100% WEB de Pôle emploi (en lien ci-dessous) est également proposé aux demandeurs d'emploi sourds du Nord-Pas-de-Calais qui sont équipés d'un ordinateur avec webcam ou d'une tablette.  Ces deux nouvelles offres e service sont testées fin 2015 au sein de six agences Pôle emploi en Ile-de-France, Poitou-Charentes et Nord-Pas-de-Calais. Elles ont pour objectif de favoriser la prise en charge immédiate du demandeur d'emploi sourd ou malentendant alors que, pour le moment, cela nécessite de solliciter un intervenant extérieur, via une association de personnes handicapées, pas toujours disponible en temps réel.

L'accessibilité numérique aussi

Pour rendre ses services plus accessibles à toutes formes de handicap, la première convention d'accessibilité numérique (article en lien ci-dessous) a également été signée le 20 octobre 2015 entre le Fiphfp (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la Fonction publique) et Pôle emploi afin de permettre à ses agents handicapés et, à terme, à tous les utilisateurs, de surfer en toute facilité. 477 500 euros ont ainsi été débloqués !

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 03-11-2015 par Stéphan :
Bonsoir,
Le chômage frappant encore plus durement les personnes handicapées et notamment les sourds, l'idée de faciliter l'accès de Pôle Emploi à cette population est bien sur interessante.
Malheureusement la société Sourline n'emploie pas des interprètes diplômés. Ils se contentent de personnes ayant d'après eux "un bon niveau en LSF" ce qui est vague et ne garantie en rien un accès de qualité. En effet ils n'ont aucun diplôme sanctionnant une compétence en langue des signe et a fortiori en interprétation/traduction.
C'est dommage et ça limite beaucoup le réel interêt de ce dispositif.

Le 03-11-2015 par Stéphan :
Bonsoir,
Le chômage frappant encore plus durement les personnes handicapées et notamment les sourds, l'idée de faciliter l'accès de Pôle Emploi à cette population est bien sur interessante.
Malheureusement la société Sourline n'emploie pas des interprètes diplômés. Ils se contentent de personnes ayant d'après eux "un bon niveau en LSF" ce qui est vague et ne garantie en rien un accès de qualité. En effet ils n'ont aucun diplôme sanctionnant une compétence en langue des signe et a fortiori en interprétation/traduction.
C'est dommage et ça limite beaucoup le réel interêt de ce dispositif.

Le 28-02-2017 par hassid :
Bonjour,j'ai été victime d'un accident de travail et je dois trouver un emploi à moins de 70 décibels. Pourriez-vous m'indiquer un site qui regrouperait une liste d'emploi en fonction de mon handicap. Je ne suis pas considérer comme travailleur handicapé, étant juste à la limite. Perdu 50% d'audition à l'oreille gauche et 40% l'oreille droite. Merci d'avance, bonne journée.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr