Fonction publique: 5,49% de travailleurs handicapés en 2017

Résumé : Le taux d'emploi des personnes handicapées dans la fonction publique s'élève à 5,49% pour 2017, un résultat proche de l'obligation de 6%.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le taux d'emploi des personnes handicapées dans la fonction publique s'élève à 5,49% pour 2017, un résultat jamais atteint et proche de l'obligation de 6%, selon un bilan du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) présenté le 28 juin 2018.

Les chiffres de la fonction publique

Le taux d'emploi des personnes handicapées s'élève à 6,62% dans la fonction publique territoriale, 5,55% dans la fonction publique hospitalière, et 4,52% dans la fonction publique d'État (avec notamment un taux de 3,5% dans l'Éducation nationale), a détaillé lors d'une conférence de presse Dominique Perriot, président de Comité national du FIPHFP. Cela représente plus de 240 500 personnes en situation de handicap en emploi, avec 28 000 recrutements en 2017, "un record", a souligné M. Perriot. En 2006, le taux d'emploi était de 3,74%. Concernant les recrutements, 80% ont concerné des catégories C (9,5% la catégorie A et 11,5% la B). Le taux d'emploi direct (qui se différencie du taux légal car il ne compte pas le recours à la sous-traitance des entreprises adaptées et Esat (-Établissement et service d'aide par le travail-) est de 5,18% pour 2017. La loi impose aux entreprises de plus de 20 salariés des secteurs privé et public d'employer 6% de personnes handicapées, sous peine de pénalités financières qu'elles versent au FIPHFP ou à l'Agefiph pour le privé.

Des recettes en baisse

Revers de la médaille pour ces organismes qui mettent en œuvre la politique d'insertion professionnelle des personnes handicapées, plus le taux d'emploi augmente, plus les recettes baissent. En 2017, le FIPHFP a collecté près de 121 millions d'euros pour 129 millions de dépenses d'intervention, en baisse de 18%. "Il reste des réserves mais elles s'épuisent vite. Le montant des aides et des interventions a dû être diminué l'an passé", a poursuivi M. Perriot, qui alerte depuis plusieurs années sur la situation financière du fonds.

Une réforme en cours

Le gouvernement a lancé une réforme de l'emploi des personnes handicapées et présenté début juin de premières mesures notamment pour simplifier les déclarations. Une seconde phase de concertation sur la question plus épineuse de l'accompagnement de personnes a été ouverte. Plusieurs rapports ont remis en cause ces derniers mois l'existence de deux fonds distincts dédiés à l'insertion des personnes handicapées. "Nous considérons que la fusion n'est pas une bonne chose", a déclaré Marc Desjardins, président du FIPHFP. "Nous avons besoin d'une politique dynamique, car plus de 500 000 personnes handicapées sont au chômage, mais tout en gardant les spécificités de chacun des fonds".

Lire les réactions et réagissez !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-06-2018 par mosscade :
Bon résultat ce 5,18%, mais vous oubliez de rappeler que l'Education Nationale a été exemptée de l'obligation d'emploi de personnes en situation de handicap...juste le plus gros employeur de France.

Le 28-06-2018 par ça va continuer !!! aucune sanctions :
Ou sont les sanctions ???
Elles ne font strictement rien les associations de personnes handicapées ça continuera

Le 28-06-2018 par Henri Galy :
Mosscade a tout à fait raison de le rappeler : le ministère de l'Éducation nationale reste toujours dispensé de la redevance qu'il devrait verser au FIPHFP à cause du faible nombre de travailleurs handicapés qu'il emploie… Plus récemment, le gouvernement a d'ailleurs décidé de continuer à exempter les universités !

Tout le monde propose diverses solutions pour pallier à la baisse des ressources du FIPHFP, mais personne ne parle d'exiger de l'État qu'il fasse face à ses obligations.

Le 04-07-2018 par Josie :
Ce qui est dommage c'est que de plus en plus de personnes avec des handicaps très légers demandent la RQTH pour accéder à des postes réservés... Du coup les handicapés lourds voient leurs chances d'embauche réduites. J'aimerai bien connaitre la part des invalides à plus de 80 % dans ces 5%...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr