VAE: ces Esat qui valorisent le talent de leurs travailleurs

Résumé : Pour permettre aux personnes handicapées de bénéficier d'une Reconnaissance de l'acquis de l'expérience (RAE), le médico-social intègre de plus en plus la démarche en interne. La possibilité pour les travailleurs de faire valoir leurs compétences

Par , le 

Réagissez à cet article !

La Reconnaissance de l'acquis de l'expérience (RAE) est une démarche qui permet de faire valoir les connaissances et l'expérience des travailleurs handicapés dans un domaine qu'ils maîtrisent avec l'objectif de les aider à transposer leur savoir-faire dans un autre milieu que l'Esat (établissement d'aide et service par le travail) et, notamment, en milieu ordinaire. Pour aider à mettre en place les RAE, le Ctpea (collectif du travail protégé et adapté) a démocratisé cette action dans les Esat de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

L'origine nordiste

L'idée de créer les reconnaissances des acquis de l'expérience pour les personnes en situation de handicap dans les établissements d'accueil est née dans le Nord-Pas-de-Calais, en 2011, à l'initiative de Déqualco (DÉvelopper les QUALifications et les Compétences). Ce groupement de coopération médico-social, composé de huit associations, travaille à la valorisation de toutes les compétences quelles qu'elles soient. Chaque année, il évalue, reconnait et développe les savoir-faire des personnes qui travaillent au sein même de ses structures. Une récompense appréciée des travailleurs mais aussi des moniteurs qui voient en cette attestation une finalité de formation et une réelle reconnaissance.

Le développement en Rhône-Alpes

Le Ctpea s'est inspiré de ce modèle pour le proposer à ses 28 structures réparties dans le Rhône, l'Ain et la Haute-Savoie (Esat, entreprises adaptées, atelier d'adaptation à la vie active…). Plus de 2 000 personnes en situation de handicap et/ou en difficultés sociales réalisent des prestations répondant à un cahier de charges demandé par les clients. Le Ctpea, qui a mis en place le dispositif RAE depuis 2016 au sein de l'Esat Galliéni, confie : « Au sein de notre structure, ça a vraiment été un plus. La première année, nous avons remis 14 attestations RAE et, nous remettons 30 attestations chaque année lors de notre journée festive. […] Chacun y trouve son compte ; les usagers qui reçoivent l'attestation sont fiers du parcours effectué et de l'assiduité dont ils ont fait preuve et, pour nous, l'équipe technique, cela permet de reconnaître des compétences indispensables dans le monde du travail. ».

Une mise en place simple

Les candidats doivent choisir le référentiel métier dans lequel ils souhaitent être évalués. « Le Ctpea propose actuellement sept pôles métiers, allant de l'agent de fabrication industrielle à l'entretien des espaces verts en passant par la restauration…C'est une très large palette. Ici, à l'Esat Gallieni, la RAE tourne essentiellement autour de l'industrie. ». Lors de l'évaluation, le travailleur effectue la compétence évaluée, par un moniteur évaluateur, accompagné de son moniteur référent, l'évaluateur vient d'un autre établissement. Tous deux remplissent ensuite une grille de cotation. Une fois cette grille validée, le candidat se voit remettre son attestation RAE au sein de sa structure. Ce type d'initiative inclusive pourrait être une solution à une meilleure qualification reconnue des travailleurs handicapés, aux vues de la réforme du travail en cours qui aspire à plus d'emploi direct en entreprise (article en lien ci-dessous).



© Esat Gallieni + Margot Blachon

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

Sur Handicap.fr (Actus)

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr